Discussion:Galanterie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Etant l'auteur de la majorité de l'article, je me suis permis de supprimer une partie des ajouts effectués par un utilisateur non enregistré ce jour. Je m'explique : - j'ai conservé les ajouts à la bibliographie. Ils sont évidemment les bienvenus. - j'ai supprimé les ajouts au premier paragraphe qui faisaient double emploi avec le paragraphe sur la lecture "féministe" (d'ailleurs loin d'être univoque comme le prouve le livre de Madame Habib). Par ailleurs, la référence à la "parade sexuelle" (sic) m'a vraiment semblé trop en décalage avec le reste de l'article. - Il faut reconnaître aussi que j'aurais apprécié que l'on puisse discuter dans cet espace avant de se lancer dans des modifications. Merci d'avance aux futurs contributeurs de ne pas brûler cette étape !

Sans vouloir empiéter sur ton travail (?), je me suis permis de remettre un peu d'ordre dans le texte et surtout d'intégrer les liens qui manquaient cruellement. J'ai aussi fait une rapide mise en forme des photos (attention à leur origine : s'assurer qu'elles sont libres de droit), mais j'ai un peu calé sur les légendes, que tu pourras largement améliorer. Par ailleurs, je pense qu'il manque une partie historique à cet article. --Localhost 11 février 2007 à 19:36 (CET)

Merci[modifier | modifier le code]

Merci pour la mise en page ! Je trouve ta contribution très utile. Pour la partie historique, je pense m'y mettre bientôt (je suis en train de lire les 3 ouvrages principaux de la bibliographie). Mais, je compte l'intégrer après la première partie qui définit le sens actuel du mot (contrairement aux modifications que j'avais supprimées). Pour les liens, je vais aussi m'y mettre prochainement, en commençant par un site dédié exclusivement au sujet, que je compte mettre en ligne bientôt. Une dernière chose : concernant le crédit photo, il ne devrait y avoir aucun problème. Le tableau est très ancien et la photo de Mme Rice et M. Chirac est libre de droit (cela est expliqué sur le site institutionnel américain où je l'ai trouvée).

Cordialement,

Thidal (le 11/02 à 20h00)

Partie historique ajoutée[modifier | modifier le code]

J'ai ajouté une partie historique comme prévu... Je pense que cela rend l'article beaucoup plus complet.

Super. J'en ai profité pour faire ressortir quelques liens internes. --Localhost 4 mars 2007 à 11:03 (CET)

Merci beaucoup pour les liens, je n'avais pas pris la peine de vérifier l'existence de tous les articles. On se complète plutôt bien !

En revanche, pour mécène, c'est un mot masculin. Marie de Champagne fut donc bien "le" mécène de Chrétien de Troyes. De même, que si demain tu as un accident de la circulation (je n'ai pas l'art des bons exemples !), tu en seras "la" victime même si tu es un homme ! Quant au légionnaire qui fait les cent pas devant la caserne de Calvi, c'est bien "la" sentinelle, même si sa virilité ne fait aucun doute ! (Je suis professeur de lettres, on ne se refait pas...)

C'est noté pour -la- le mécène, prof. Donc la pauvre sentinelle est la victime d'un méchant mécène. Bien. En revanche, ce qui serait bien, ce serait de signer tes contributions dans cette page de discussion, soit en cliquant sur le zigouigoui qui ressemble à un graffiti dans la barre d'icônes d'édition, soit en ajoutant quatre tildes après ton texte. Comme ça : Localhost 5 mars 2007 à 19:38 (CET)

C'est noté pour moi aussi... j'ai trouvé le zigouigoui ! Cordialement --Thidal 6 mars 2007 à 22:21 (CET)

un peu d'Histoire, suite ![modifier | modifier le code]

Grand romantique, je me suis intéressé à la galanterie et à ses origines après avoir essuyé des "refus de don de priorité" de certaines personnes de la gente féminine... et il semble que les différentes origines de la galanterie ne soient par toujours aussi "rose" que l'on pourrait croire (ce qui ne m'empêche pas de continuer pour autant). Par exemple, le fait de laisser passer la porte aux femmes en premier viendrait du fait que les assassins profitaient que l'on ne puisse passer qu'un par un par les portes pour y attendre leurs victimes. Laisser passer la femme en premier était donc un moyen de se protéger.

Autre petit point : cela ne choque-t-il personne que cela soit (encore) une invention franco-française ? N'y a-t-il pas eu d'autres civilisations capables d'une forme de galanterie et qui mériteraient de figurer dans cet article ? ... enfin, s'il est écrit dans vos livres que nous sommes à l'origine de tout, moi je ne les ai pas encore lu et j'ai déjà beaucoup de travail avec les sujets que je traite déjà en ce moment... Je dis tout cela seulement pour aider à chercher plus loin car comme disait Albert : "l'imagination est plus importante que le savoir"... alors imaginons que cela ne soit qu’une petite partie de l’iceberg ! Quoi qu’il en soit, j’aime cette page alors bravo et bonne continuation. Vive le projet Wikipédia ! --Ampon 25 mars 2007 à 00:56 (CET)

Quelques réponses et précisions[modifier | modifier le code]

Pour l'histoire des portes et des assassins, je pense que c'est vraiment un "hoax", une sorte de blague qui a fait son chemin, que beaucoup colportent mais sans savoir d'où elle vient. En tout cas, c'est absurde puisque la courtoisie médiévale comme la galanterie de l'âge classique consistent à mettre les femmes en valeur, à les entourer de respect et de ménagements. La règle d'or de la galanterie est d'ailleurs la protection des femmes (tous les manuels de savoir-vivre depuis les manuels de cour de la Renaissance jusqu'à ceux du XXème siècles sont clairs sur ce point, voir F. Rouvillois et son Histoire de la politesse). Petite précision d'ailleurs qui montre l'absurdité de cette "rumeur" : elle n'aurait de sens qu'à la condition que les règles de la galanterie indiquent que l'homme doit laisser la femme entrer la première dans tous les cas. Or, ce n'est absolument pas vrai ! La galanterie veut par exemple que l'homme entre le premier dans un lieu public pour vérifier s'il est convenable et sans danger pour sa compagne. Ainsi, pour les bars, les restaurants...

Tout à fait intéressante en revanche l'idée de trouver des équivalents hors de France et même d'Europe de la galanterie... Je m'y intéresse moi aussi et je ferai des recherches sur le sujet. Cela dit, le rôle de la France est vraiment incontestable, surtout en ce qui concerne la "galanterie" proprement dite qui est bien un mot et une réalité française du XVIIème siècle, même si, comme beaucoup de choses, notamment la langue, elle sera exportée dans le reste de l'Europe (voir Claude Habib sur ce point). En revanche, la courtoisie médiévale et renaissante est elle, d'emblée, un phénomène européen et pas seulement français. --Thidal 28 avril 2007 à 09:41 (CEST)

représentativité du point de vue opposé à la galanterie[modifier | modifier le code]

Bonjour, je ne souhaite pas modifier cet article sans en discuter d'abord, mais je me dois de vous dire qu'en l'état, il est aussi orienté machisme qu'il pourrait facilement être orienté féminisme, comme c'est le cas pour beaucoup d'articles dans ce registre.

Ne parler que de politesse dans la définition est une manière de sous-entendre que la galanterie est une attitude normale, et même positive.

Or, selon moi, la galanterie est une codification de ce principe : la femme est une jolie chose généralement inutile, elle est élégante quand ses vêtements et accessoires lui interdisent tout mouvement autonome. Le rôle de l'homme est de lui permettre de se déplacer malgré tout; la galanterie demande aussi à l'homme qu'il donne l'impression d'avoir beaucoup d'estime pour les femmes qui jouent le rôle qu'elle leur assigne. Je me permettrai de supposer que cela recouvre surtout du mépris.

Vous voyez qu'une discussion est nécessaire. Adrien' [1729] 23 janvier 2008 à 13:42 (CET)

Je propose une définition préliminaire plus complète : La galanterie est un ensemble de règles de comportement des hommes à l'égard des femmes. Vécue par certains comme une forme de politesse, elle est considérée par d'autres comme une manifestation de sexisme.

Vous admettrez, je l'espère, que le point de vue que je défends ici est suffisamment répandu pour mériter plus qu'une ligne dans la partie "les détracteurs de la galanterie", entre ceux qui trouvent que la femme est un animal qui mérite moins que ça, et les défenseurs de la galanterie qui ont droit dans cette partie à quatre lignes pour enfoncer le clou.

Toujours dans l'optique d'éviter une guerre d'édition, je vais avertir Thidal et attendre une dizaine de jours avant de changer quoi que ce soit. Vous me faciliterez la tâche en répondant à ma proposition. Adrien' [1729] 24 janvier 2008 à 19:09 (CET)

J'attendais des réactions, mais tant pis, modif'. Adrien' [1729] 13 février 2008 à 13:34 (CET)

En réponse à Adrien[modifier | modifier le code]

Je vous ai écrit pour que nous discutions de votre modification. Il me semble qu'elle vient trop tôt dans l'article (dès la partie descriptive) introduisant ainsi une dimension polémique qui n'est tout de même pas représentative de la situation de la galanterie (pratique culturelle assez consensuelle pour l'immense majorité des Français). Autant je suis opposé à cette modification, autant je suis ouvert à une révision de mon paragraphe consacré aux détracteurs qui n'intègre peut-être pas assez votre point de vue. Pour l'instant je laisse les choses en l'état mais j'attends vos réactions. Cordialement

--Thidal (d) 20 février 2008 à 22:19 (CET)

J'ai bien peur d'avoir vu midi à ma porte. Je suis ok pour en parler dans le paragraphe qui était destiné aux détracteurs. Adrien' [1729] 13 mars 2008 à 08:46 (CET)

Question de représentativité[modifier | modifier le code]

Mon impression empirique selon laquelle la galanterie n'est pas l'objet d'une polémique dans la société mais plutôt d'un consensus est confirmée par l'enquête réalisée par L'Internaute auprès d'un panel de 2000 femmes. Il en ressort que pour 55% d'entre elles c'est une marque de respect envers les femmes, pour 41% une marque de séduction et pour 4% seulement une pratique "sexiste". Il me semble que cela indique assez clairement qu'un certain féminisme ultra n'est pas forcément représentatif du point de vue des femmes. Je dis bien féminisme ultra car à ma connaissance Mona Ozouf, une femme et une intellectuelle de premier plan, que l'on peut difficilement qualifier de machiste, a salué le travail de fond de Madame Claude Habib sur le sujet. Or le livre de Claude Habib (dont Mona Ozouf est la dédicataire) en retraçant l'histoire de la galanterie montre que cette pratique tire son origine des milieux éclairés et cultivés et que ce sont les femmes qui l'ont enseigné aux hommes comme une manière de les conquérir par la délicatesse et l'esprit plutôt que par la vulgarité et la brutalité.

[1] Références de l'enquête

--Thidal (d) 1 mars 2008 à 18:57 (CET)

Pour ce que ça vaut (c'est à dire pas grand'chose, je me contente d'avoir un point de vue féminin sur une pratique constatée), je suis d'accord avec cette intervention. L'interprétation ultra-féministe "galanterie = sexisme" existe et doit être mentionnée, mais c'est clairement un point de vue minoritaire, qui ne doit pas être traité à égalité avec l'interprétation courante "galanterie = forme de politesse à l'égard des femmes" Esprit Fugace (d) 1 mars 2008 à 20:51 (CET)

Autre exemple[modifier | modifier le code]

Autre exemple du caractère consensuel de la galanterie. En France, d'après une récente étude (Enquête Ifop pour le site de rencontres Parship, réalisée en janvier 2007), 85% des hommes paient lors du premier dîner au restaurant, 14% partagent et 1% seulement se laissent inviter. --Thidal (d) 2 mars 2008 à 12:58 (CET)


je pense qu'on peut etre contre la galanterie sans etre pour au temp etre féministe ou misogyne


Vous êtes contre la galanterie et aussi contre l'orthographe... deux spécialités pourtant bien françaises ! Sans rancune (pour mémoire, on écrit "être" et "pour autant"... et puis ce serait bien de signer aussi) --Thidal (d) 24 mars 2008 à 17:39 (CET)

Modifications[modifier | modifier le code]

J'ai ajouté dans l'introduction une référence à la séduction car c'est un sens de la galanterie presque aussi important que celui relatif à la politesse (voir sondage). Après lecture du débat entre Thidal et Adrien, il me semble logique que le point de vue militant et sociologiquement minoritaire relatif au sexisme ne soit pas mis sur le même plan que les deux autres (politesse, séduction) mais mentionné à sa place dans la partie "détracteurs". J'ai aussi ajouté une référence au livre récent (mars 2008) d'Alain Viala aux Presses Universitaires de France.

--Sarahyasmina (d) 26 mai 2008 à 11:11 (CEST)

Autopromotion[modifier | modifier le code]

Non, ça ce n'est pas de l'auto-promotion.

Est considéré comme de l'auto-promotion des articles sur une société ventant ses mérites par exemple. Là, le contributeur précédent a fourni plusieurs références de société représentant le renouveau, on ne peut pas dire que ce soit donc une autopromotion (c'est un peu comme la loi audiovisuelle qui oblige les présentateurs à citer au minimum 3 marques pour marquer leur neutralité).

De surcroit, je ne vois pas grande différence entre enlever le nom dans le texte mais laisser la référence avec les liens. Le bandeau que tu as mis dis que l'article dans son ensemble est une autopromotion, ce qui n'est clairement pas le cas ici. Je t'invite à lire les règle de Wikipédia relative à ceci [2].

Enfin, tu aurais vraiment pu neutraliser ceci, si tu estimais que c'était nécessaire, plutôt que de poser un bandeau qui abime l'article. Cordialement. Laszlo (d) 27 décembre 2008 à 22:48 (CET)

ok --Leslib (d) 28 décembre 2008 à 04:11 (CET)
Je pense qu'il n'est pas opportun d'indiquer des organismes qui apprennent la galanterie, j'ai supprimé [3]. Moez m'écrire 28 décembre 2008 à 04:17 (CET)
Oui Moez , mais il n' y a plus de " sources" Sourire à cette phrase !! Sourire Sourire Sourire --Leslib (d) 28 décembre 2008 à 04:24 (CET)
bah, dire qu'il existe des écoles de "galanterie" ne peut surprendre personne. une recherche Google avec "école de galanterie" apporte plusieurs hits. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de sourcer cette phrase assez anodine. Par contre, je pense que l'article est trop franco centré. On n'y évoque que la galanterie à la française. Moez m'écrire 28 décembre 2008 à 04:46 (CET)
Mwep, je suis pas convaincu de l'utilité de retirer ceci mais bon, pourquoi pas. L'important était surtout de ne pas imposer un tel bandeau pour si peu. Laszlo (d) 28 décembre 2008 à 14:59 (CET)

Je suis prof de lettres en province et je me suis surtout intéressé au sujet de l'article après la lecture de l'excellent livre de Claude Habib (mais, horresco referens, j'ai bien peur de faire là aussi de la pub !!)... J'avais mentionné les deux instituts de savoir-vivre (connus de moi par une simple recherche Google, pardon, je voulais dire une recherche G****e) pour répondre à des demandes de références sur l'actualité du sujet. Je ne vois donc pas très bien en quoi cela constituerait une quelconque "autopromotion" ! D'ailleurs, il y a un nombre astronomique d'articles sur Wikipedia qui se terminent par des liens externes vers des sites de sociétés, n'est-ce pas ? --Thidal (d) 29 décembre 2008 à 12:32 (CET)

En général, on ne rencontre pas de liens vers des sociétés de la manière dont on le trouvait ici, c'est à dire un choix aléatoire de deux sociétés dont on se demande pour quelle raison elles ont été retenues plutôt que la tripotée d'autres. Il n'a pas un institut qui serait plus célèbre que les autres. Par ailleurs, indiquer la référence d'un livre sur lequel s'appuie une partie du texte n'est pas de la pub, mais une citation de source pertinente. Ici, Habib a écrit sur la galanterie, une partie du texte de l'article cite les travaux de Habib, il et logique d'indiquer au lecteur dans quel livre si celui-ci souhaite approfondir ou plus simplement vérifier la teneur de l'article directement à l'une de ses sources. Moez m'écrire 29 décembre 2008 à 17:52 (CET)