Dieu personnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'expression Dieu personnel caractérise un « principe supérieur », objet des cultes et des croyances, quand il est conçu, ou connu, comme possédant certaines caractéristiques d'une personne. Cela aussi bien dans les monothéismes que dans un système polythéiste. Cette particularité est intimement liée à la notion même de Dieu en Occident[1]. Elle s'oppose à l'affirmation d'un « principe suprême » impersonnel car sans attribut comme le Brahman de l'Advaita Vedanta de Shankara[2], et à d'autres concepts plus philosophiques tel le pantheisme où Dieu est le « tout » considéré comme la nature dans son ensemble[3].

Généralités[modifier | modifier le code]

Dans les Écritures saintes du judaïsme, du christianisme et de l'islam, on conçoit Dieu et il est décrit en tant que personne. Dans le Pentateuque par exemple, Dieu parle et donne des instructions à ses prophètes et est considéré comme possédant volonté, émotions (comme colère, chagrin et jalousie), intentions et autres attributs caractéristiques d'une personne. Cependant la conception d'un Dieu personnel n'est pas semblable à un simple anthropomorphisme. Se référer à Dieu comme un père (chez les Chrétiens) ou comme un ami (dans le souffisme) est seulement un moyen d'approcher Dieu et son intimité possible avec leur propre créateur.

Monothéismes[modifier | modifier le code]

Le caractère « personnel » de Dieu est une des particularité du monothéisme. Il se caractérise par la relation filiale entre le fidèle et son Dieu auquel il s'adresse souvent à l'exclusion de tout autre partenaire[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Robert, édition numerique 2013, donne par exemple la définition suivante pour « dieu » : Principe d'explication du monde conçu comme un être personnel, selon des modalités particulières aux croyances, aux religions.
  2. Stanford Encyclopedia of Philosophy's concepts of God
  3. Albert Einstein ou Spinoza sont souvent cités pour avoir développé de tels concepts.
  4. Exposition BNF « La révolution monothéiste », présentation de Pierre Bordreuil [1]