David Vann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Vann

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

David Vann à la Comédie du Livre de Montpellier en 2010

Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 19 octobre 1966 (48 ans)
Île Adak, Alaska, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Mouvement Nature writing
Distinctions Prix Médicis étranger

Œuvres principales

David Vann, né le 19 octobre 1966 sur l'Île Adak en Alaska, est un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les plus notables de ses écrits sont A Mile Down : The True Story of a Disastrous Career at Sea[1] (basé sur l'histoire du naufrage d'un bateau construit par l'auteur) et le recueil de nouvelles, Legend of a Suicide[2] (inspiré par le suicide de son père).

En France, la maison d'édition Gallmeister publie Sukkwan Island en janvier 2010. Le roman, tiré de Legend of a Suicide [3], rencontre un fort succès critique et public (40 000 lecteurs comptabilisés en mars 2010[4]) et reçoit le prix Médicis étranger en novembre 2010[5].

David Vann publie également dans les magazines suivants: The Atlantic Monthly, Esquire, Outside Magazine, Men's Journal et Writer's Digest. Ses textes sont notamment appréciés pour leur approche nouvelle de la masculinité.

Son second roman, Désolations est publié en France en septembre 2011.

David Vann enseigne à l'université de San Francisco.

Ses tentatives de mobiliser l'opinion contre le libre commerce des armes, les négligences de l'armée dans le suivi des centaines de milliers de vétérans présentant des troubles psychologiques graves et dangereux, le rôle néfaste de la NRA et du lobby des armes, se sont heurtés à l"hostilité des médias. Découragé par l'impossibilité d'agir contre le culte des armes et de la violence qui sévissent dans son pays, David Vann a quitté définitivement les États-Unis[6].

Œuvre traduite en français[modifier | modifier le code]

  • Sukkwan Island, trad. de Laura Derajinski, Paris, Éditions Gallmeister,‎ 2010, 200 p. (ISBN 978-2-35178-030-5)
    - prix des lecteurs de L'Express 2010[7]
    - prix des Lecteurs de la Maison du Livre de Rodez 2010[8]
    - prix Médicis étranger 2010[9]
    - prix du Marais 2011[10]
  • Désolations [« Caribou Island »], trad. de Laura Derajinski, Paris, Éditions Gallmeister,‎ 2011, 304 p. (ISBN 978-2-35178-046-6)
  • Impurs, [« Dirt »], trad. de Laura Derajinski, Paris, Éditions Gallmeister , 2013, 288 p. (ISBN 978-2-35178-061-9)
  • Dernier jour sur terre, [« Last Day On Earth: A Portrait of the NIU School Shooter »], trad. de Laura Derajinski, Paris, Éditions Gallmeister , 2014, 256 p. (ISBN 978-2-351-78544-7)
  • Goat Mountain, [« Goat Mountain »], trad. de Laura Derajinski, Paris, Éditions Gallmeister , 2014, 256 p. (ISBN 978-2-351-78079-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article du magazine Maine Harbors consacré à A Mile Down: http://www.maineharbors.com/julbk05.htm
  2. Article du New York Times consacré à Legend of a Suicide: http://www.nytimes.com/2008/11/29/arts/29iht-idbriefs29A.18210653.html
  3. éléments critiques recensés par La revue des ressources : http://www.larevuedesressources.org/IMG/article_PDF/article_a1574.pdf
  4. site de la maison d'édition Gallmeister : http://www.gallmeister.fr/accueil
  5. Le Médicis à Maylis de Kerangal pour «Naissance d'un pont» dans Libération du 3 novembre 2010.
  6. Macha Séry, « David Vann : "les États-Unis fabriquent des tueurs" », Le Monde des Livres,‎ 12 novembre 2014 (lire en ligne)
  7. David Vann reçoit le prix des lecteurs de L'Express
  8. Ref sur le site de la Maison du Livre de Rodez
  9. « Maylis de Kerangal et David Vann, lauréats du Prix Médicis 2010 », sur http://www.actualitte.com (consulté le 3/11/2010)
  10. « Prix du Marais », sur http://prixlitteraires.livreshebdo.fr (consulté le 31/10/2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :