National Rifle Association

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 51′ 47″ N 77° 20′ 07.8″ O / 38.86306, -77.3355

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir NRA.

National Rifle Association

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association à but non lucratif 501c4[1]
But Port d'armes
Zone d’influence Drapeau des États-Unis États-Unis
Fondation
Fondation Novembre 1871,
New York, États-Unis
Fondateur William Conant Church,
George Wood Wingate
Origine American Rifle Association
Identité
Siège Fairfax, Virginie
Personnages clés Ambrose Burnside,
Charlton Heston
Président James W. Porter
Vice-président Wayne LaPierre
Méthode Lobbying, éducation, promotion du tir sportif
Financement Dons
Membres plus de 4 millions[2],[3]
Employés environ 80[2]
Site web www.nra.org

La National Rifle Association (NRA) est une association à but non lucratif américaine, de type 501c4[1] de protection des droits civiques, ayant pour but de promouvoir les armes à feu aux États-Unis et la défense d'une interprétation non restrictive du deuxième amendement de la Constitution des États-Unis. Elle a été présidée par l'acteur Charlton Heston de 1998 à 2003[4].

La NRA défend le libre commerce des armes à feu, l'entraînement à la survie, aux compétences de tirs, et aux sports de tirs. L'organisation, qui s'est implantée en 1871 dans l'État de New York sous le nom d’American Rifle Association, revendique plus de cinq millions de membres en mai 2013[5] . La NRA se présente souvent comme la plus ancienne organisation des droits civils aux États-Unis, protégeant le droit de posséder et de porter des armes comme il est stipulé clairement dans le Bill of Rights et son 2e amendement.

La NRA fondée à New York en 1871 pour protéger les droits des propriétaires de fusil et considérée comme association de droits civiques[6] est décrite comme un groupe de plaidoyer[7].

Lobby politique[modifier | modifier le code]

Le siège de la NRA à Fairfax en Virginie

La NRA est considérée par beaucoup[8],[9] comme étant l'un des plus influents lobbies politiques des États-Unis en raison de sa capacité à apporter régulièrement un grand nombre de votes lors des élections[8].

La NRA s'oppose à la création de nouvelles lois contre le port d'arme et se prononce en faveur du renforcement des lois existantes qui interdisent aux personnes ayant été condamnées pour violence de posséder une arme à feu, ou qui renforcent les peines pour les crimes commis avec arme à feu. Elle milite pour faciliter l'obtention de permis de port d'arme cachée dans de nombreux États.

Le 26 juin 2008, la Cour suprême des États-Unis a confirmé le droit individuel de chaque Américain à posséder une arme et s'en servir, notamment dans les cas d'auto-défense, confirmant par là l'interprétation du second amendement tel que vu par la NRA.

Campagnes actuelles[modifier | modifier le code]

En 2003, la NRA concentre ses efforts au niveau fédéral :

  • Sur le Congrès afin de faire voter une loi qui protégerait les fabricants d'armes de certains types de procès. La proposition S.659/S.1806, ou « Protection of Lawful Commerce in Arms Act » (« Acte sur la protection du commerce légal des armes ») est aussi soutenue par la Chambre de Commerce des États-Unis, la National Association of Manufacturers (Association nationale des fabricants), et la National Association of Wholesaler-Distributors (Association nationale des distributeurs de détail). La NRA a rencontré l'opposition de nombreux groupes favorables au contrôle des armes. La proposition a été repoussée le 2 mars 2004, après que le Sénat y a ajouté des amendements pour étendre l'interdiction des fusils d'assaut et refermer une faiblesse de la loi connue comme le Gun Show Loophole (« lacune sur les foires à armes à feu »), instituant un contrôle plus strict de la vente d'armes, notamment par les particuliers, sur les foires ou salons d'armes à feu, qui sont nombreux dans certains États. La NRA a modifié sa position et s'est opposée à la proposition après l'ajout de ces deux amendements. Ils doivent encore être présentés au vote au Sénat pour pouvoir avoir force de loi.
  • Pour s'opposer à l'extension d'une loi de 1994 qui interdisait de nombreux fusils semi-automatiques et les chargeurs dits « de grande capacité » (c'est-à-dire plus de 10, 15 ou 20 coups selon les États). Cette loi de 1994 a expiré en 2004 et les lobbies du contrôle des armes, eux, œuvrent à étendre ces interdictions et à les rendre permanentes.

Histoire de la NRA[modifier | modifier le code]

La NRA a été créée peu après la guerre de Sécession par des officiers de l'Armée de l'Union consternés devant le peu de compétences en maniement des armes par les soldats de l'Union pendant la guerre.

Les programmes de sûreté des armes à feu de la NRA[modifier | modifier le code]

La NRA défend un large spectre de programme pour la sûreté des armes à feu par l'éducation et en encourageant un usage soigneux de celles-ci. L'association distribue par exemple une vidéo intitulée Eddie Eagle pour les enfants, invitant à la prudence le jeune spectateur qui verrait traîner une arme à feu ; « Stop ! N'y touche pas ! Sors d'ici ! Parles-en à un adulte ! ». La NRA affirme que le programme « Eddie Eagle » réduit les risques d'accidents par armes à feu à la maison ; le programme est utilisé dans les écoles un peu partout aux États-Unis. Ses adversaires refusent cette affirmation et accusent une telle vidéo de participer à un programme « d'endoctrinement » des enfants à une culture des armes. La NRA offre également des cours sur la sécurité à la chasse aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

Sports de tir[modifier | modifier le code]

Dans le passé, dès sa création, la NRA a assuré la promotion des sports de tir aux États-Unis. Ces dernières années, leur rôle dans le sport a réellement décru. En 1992, la NRA a perdu son rôle de National Governing Body (« Régulateur fédéral ») pour le tir et le tir de compétition (USA Shooting est maintenant le NGB) et, en 2000, la NRA a choisi de ne pas être membre du National Three-Position Air Rifle Council. De plus, les compétitions organisées par la NRA sont considérées de second rang en comparaison avec celles organisées soit par USA Shooting soit par le Civilian Marksmanship Program. La NRA n'a pas de rôle dans les compétitions de pistolet organisées par la International Practical Shooting Confederation et l'International Defensive Pistol Association, ou dans les activités de Cowboy action shooting (« tir d'action façon cowboy ») ; ces deux types d'événements ont pris beaucoup d'importance ces dernières années.

Actuellement, la NRA publie ses propres règlements, maintient un fichier des classements de tireurs et des résultats de matches. Par l'intermédiaire de la NRA Foundation (la « Fondation de la NRA ») et de Friends of NRA (« Les amis de la NRA »), la NRA collecte aussi des fonds qui permettent de financer des clubs locaux.

Deuxième amendement[modifier | modifier le code]

la NRA affirme que le Second amendement de la Constitution des États-Unis garantit le droit des individus à détenir et utiliser des armes à feu. Ce droit a été confirmé par la Cour Suprême en 2010 dans le cas Heller. La NRA s'oppose typiquement à toute mesure dont elle pense qu'elle serait en contradiction avec cet amendement du « droit à porter une arme à feu » ou au droit de préserver la vie privée des propriétaires d'armes à feu qui respectent la loi. La NRA s'est aussi opposée au contrôle des armes à feu sur la base d'autres arguments - par exemple, ils ont combattu le Brady Bill devant la justice sur la base du 10e amendement.

Publications[modifier | modifier le code]

La NRA publie les magazines America's 1st Freedom et American Rifleman (ISSN 0003-083X) ainsi que de nombreux livres.

Critiques[modifier | modifier le code]

Cette organisation a été critiquée par les partisans du contrôle des armes à feu pour sa politique sur le contrôle des armes qu'ils trouvent trop laxiste. C'est le cas du réalisateur Michael Moore dans son documentaire Bowling for Columbine. De plus, certains Américains[Lesquels ?], qui défendent absolument le droit de port d'arme pour les citoyens, ont également critiqué la NRA en expliquant qu'elle soutient des lois[Lesquelles ?] qui restreignent leur accès aux armes à feu.

En décembre 2012, après la Tuerie de l'école primaire Sandy Hook dans le Connecticut, la National Rifle Association reste silencieuse sur les réseaux sociaux. Cette nouvelle fusillade, pour laquelle le tueur a utilisé notamment un fusil d'assaut, a relancé le débat sur les réglementations entourant le droit de posséder des armes[10]. Le 20 décembre 2012, Wayne LaPierre, actuel vice-président exécutif de la NRA, a proposé d'installer un garde armé dans chaque école américaine pour empêcher de nouvelles tueries[11]. Son principal argument qui fait polémique a été : « Le seul moyen d'arrêter un méchant avec une arme, c'est un gentil avec une arme » (The only thing that stops a bad guy with a gun is a good guy with a gun).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Motion for divided argument, District Court For The District of Columbia, p.6. Consulté sur le site internet de la faculté de droit de Stanford, le 13 décembre 2008 [PDF]
  2. a et b (en) About NRA-ILA -National Rifle Association - Institute for Legislative Action, consulté le 3 novembre 2009
  3. La NRA sort son application de tir, dépêche AFP via Le Figaro, 16 janvier 2013, consulté le 17 janvier 2013.
  4. NRA : Charlton Heston laisse son siège - AlloCiné, 29 avril 2003
  5. Usa Today, 4 mai 2013
  6. (en) « History », National Rifle Association
  7. Christopher H. Sterling , Encyclopedia of Journalism, Volume 1, SAGE, 2009, (ISBN 0761929576), p. 29 : « Advocacy organizations such as the National Rifle Association (NRA) »
  8. a et b Comment la NRA a monopolisé le débat sur les armes aux États-Unis, Le Monde, 9 janvier 2013, consulté le 3 février 2013.
  9. Pour un élu républicain, le port d'arme fait baisser la criminalité, Libération, 20 janvier 2013, consulté le 3 février 2013.
  10. Tuerie de Newtown: le lobby des armes aux abonnés absents sur Facebook - L'Express du 18/12/2012
  11. http://www.nydailynews.com/news/national/nra-defiance-newtown-draws-swift-harsh-reactions-article-1.1225243

En France[modifier | modifier le code]

En France, l'association NRA-France-AFPAC se dit proche de la structure américaine. En soulignant sa vision "citoyenne", elle se distingue des lignes d'autres lobbys français plus axés sur la collection, le sport ou la chasse. NRA-France dénonce le caractère "liberticide et hypocrite du droit positif français" et souhaite une réforme libérale de la détention d'arme pour les citoyens.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]