Contrôleur de gestion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Contrôleur de gestion
Code ROME (France) M1204

Le contrôleur de gestion est un métier qui a pour but d'aider les décideurs des organisations à atteindre et/ou à remettre en cause leurs objectifs. Le contrôleur assure ainsi le lien entre les dirigeants de l'entreprise et les différents services de l'entreprise.

Enjeux du contrôleur de gestion[modifier | modifier le code]

Il a pour mission :

  • d'établir ou faire établir des indicateurs permettant de vérifier que l'entreprise fonctionne conformément aux objectifs (indicateurs financiers, comme le chiffre d'affaires ou le niveau des stocks, mais aussi indicateurs non financiers, tels le nombre d'heures de production)
  • de mesurer les résultats réels obtenus
  • de signaler les écarts
  • de tenter d'analyser leurs causes réelles

Caractéristique du métier[modifier | modifier le code]

Pour certains défenseurs d'un rôle évolué du contrôleur de gestion, ce collaborateur va également demander aux différents responsables de s'engager sur un plan correctif afin de maintenir les indicateurs qui dérivent, et va enregistrer ces plans. Pour autant, il n'a pas de pouvoir de décisions sur ces acteurs.

Les services qui utilisent ces personnes sont typiquement les services comptables et financiers, ou les directions générales, et également certains cabinets d'audit/conseil. Par ailleurs, dans les grandes entreprises, la fonction est également décentralisée. Les contrôleurs travaillent alors en étroite collaboration avec les responsables opérationnels (comme l'indique Bollecker M. dans son livre) : responsables commerciaux, responsables d'usines, d'ateliers. Plus récemment, le métier se développe dans la fonction publique. Ainsi, les réformes des hôpitaux visent à une meilleure optimisation des ressources financières grâce à l'instauration de différentes méthodes qui s'inspirent du contrôle de gestion et mobilisent des contrôleurs. Les collectivités territoriales (conseils généraux, communes, conseils régionaux), les universités, les académies de l'éducation nationale font également de plus en plus appel à des contrôleurs de gestion notamment pour la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finance (LOLF).

Une multitude de formations supérieures permettent de former des contrôleurs de gestion (Licences et Masters).

Au niveau personnalité, il faut aimer les listes de chiffres, utiliser les outils informatiques, être rigoureux, intuitif, et posséder d'excellentes capacités relationnelles. Le contrôleur de gestion possède la redoutable réputation d'être un dénicheur de problèmes.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. BOLLECKER (2004), Les contrôleurs de gestion : L'histoire et les conditions d'exercice de la profession, Editions L'Harmattan.