Compteur Coulter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un compteur Coulter est un appareil destiné à compter les particules et les cellules, et à en mesurer la taille. On l'utilise par exemple pour les bactéries, ou pour l'analyse de la distribution de la taille des particules dans la mesure de la qualité de l'air. Le compteur Coulter est commercialisé depuis les années 1950[1].

Principe[modifier | modifier le code]

Le compteur détecte le changement de la résistance électrique lorsque l'on fait passer un électrolyte contenant des particules ou des cellules au travers d'une petite ouverture que l'on peut calibrer. Les cellules, n'étant elles-mêmes pas conductrices, génèrent de ce fait une variation de la résistance. Cette variation dépend de la taille de chaque particule comptée[2],[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Phénomènes d'interface, agents de surface : Principes et modes d'action, Editions TECHNIP,‎ 1989 (ISBN 9782710805786, lire en ligne)
  • J. F. Le Page, Catalyse de contact : conception, préparation et mise en œuvre des catalyseurs industriels, Editions TECHNIP,‎ 1978 (ISBN 9782710803294, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ouvrage collectif 1989, p. 243
  2. J. F. Le Page 1978, p. 196