Clan Matsumae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matsumae Takahiro, seigneur du clan à la fin de l'époque d'Edo
Emblème (Mon) du clan Matsumae

Le clan Matsumae (松前氏 Matsumae-shi) est un clan japonais qui tient le fief de Matsumae dans l'île d'Hokkaido au Japon. C'est Hideyoshi Toyotomi, qui en 1590 charge le clan d'en assurer la défense face aux Aïnous du nord de l'île.

Le clan Matsumae qui porte avant cet épisode le nom de clan Kakizaki est installé dans la péninsule de Shimokita et prétend descendre de la branche du clan Takeda installée dans la province de Wakasa. Le clan assure le défense du fief avec succès, ce qui lui vaut d'être dispensé de payer un impôt en riz au shogun ainsi que d'être exempté du sankin kōtai, système qui oblige les daimyos à habiter la moitié de l'année à Edo (Tokyo).

De par la localisation géographique de ses terres, le clan Matsumae est le premier à négocier de manière semi-officielle avec les Russes. En 1778, un marchand russe de Yakutsk du nom de Pavel Lebedev-Lastoschkin (en) débarque à Hokkaido. Il offre des présents et demande courtoisement l'ouverture de relations commerciales. Cependant, le chef du clan Matsumae explique qu'il ne dispose pas de l'accord du shogunat. Les russes reviennent ensuite avec les mêmes intentions. Il leur est cette fois interdit de revenir sur l'île, le commerce avec les étrangers n'étant autorisé que dans la ville de Nagasaki sur l'île de Kyushu.

Les relations entre le clan Matsumae et les Aïnous sont conflictuelles à certains moments, démontrant que le pouvoir du clan n'est pas absolu dans la région. Une rébellion, connue sous le nom de rébellion de Shakushain se déroule de 1669 à 1672. La dernière des révoltes aïnous a lieu en 1789.