Chaîne éditoriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une chaîne d'édition est le procédé industriel par lequel un document rédigé par un auteur est transformé en document publiable et publié. Elle consiste à assister l'auteur dans le formatage de son document, à élaborer des modèles de documents, et à effectuer les conversions de fichiers nécessaires. Elle s'occupe également du stockage et de la diffusion des documents.

Le procédé est aujourd'hui totalement informatisé.

Opérations d'une chaîne d'édition[modifier | modifier le code]

Pour rédiger un document personnel, une suite bureautique est largement suffisante. Mais lorsqu'une organisation souhaite contrôler plus précisément sa production documentaire et la diffuser en de multiple formats, une chaîne éditoriale devient indispensable[1].

La chaîne d'édition permet de normaliser le formatage de la production documentaire, de séparer la forme du fond et de supprimer définitivement le formatage manuel. On obtient alors des documents sources propres, uniformes, facilement manipulables par des outils informatiques sans risque de perdre des données en cours de la conversion. Elle demande donc de former les rédacteurs aux bonnes pratiques de formatage, et de les dispenser de s'occuper de l'apparence des documents (ce qui leur permet en outre de se concentrer sur le contenu).

La chaîne d'édition permet une division stricte du travail entre la rédaction et la mise en forme. La mise en forme consiste à écrire des gabarits et des feuilles de style. Les gabarits permettent d'ajouter ou d'enlever des informations propres au format de sorti du document (par exemple ajouter des liens, des scripts, ou un logo aux pages html). Les feuilles de style à définir l'apparence et l'emplacement des éléments du document (police de caractère, interligne, etc.). Dans une certaine mesure, les feuilles de style peuvent remplacer certaines fonctionnalités des gabarits, mais les gabarits restent indispensables pour ajouter ou enlever des informations qui ne concernent pas l'affichage (nom du document, mots-clés, métadonnées...).

La chaîne d'édition permet la conversion des documents sources en documents cibles. Les documents sources doivent être facilement éditables par les rédacteurs, et bien sûr facilement convertibles dans la chaîne d'édition. Les documents cibles être facilement lisibles sur les différents supports (navigateur, liseuse électronique, lecteur pdf, traitement de texte, papier...). La séparation des documents cibles et des documents sources permet d'appliquer la formule : « édité une fois, converti dans tous les formats ». Ainsi la mise à jour d'un document source se répercute sur tous les documents cibles correspondant.

Enfin la chaîne d'édition permet le stockage et la disponibilité des documents, cibles et sources. Elle fournit éventuellement des outils avancés comme des systèmes de gestion de contenu, de versions, d'utilisateurs et d'accès (lecture/écriture).

Raisons d'adoption d'une chaîne d'édition[modifier | modifier le code]

L'intérêt réside essentiellement dans le passage d'une organisation artisanale à une organisation industrielle de la production documentaire. Les volumes de documents peuvent être augmentés, la qualité est meilleure et surtout la gestion est centralisée et automatisée. Si une organisation doit diffuser ses documents en de multiple formats et supports, une chaîne d'édition sera incomparablement moins cher et plus efficace qu'une solution purement bureautique[2].

Cependant, opposer bureautique et chaîne d'édition serait grandement exagéré. Si la chaîne d'édition peut gérer le format de fichier d'une suite bureautique, alors la suite bureautique peut être intégrée à la chaîne d'édition.

En résumer, les chaînes éditoriales apportent une réponse aux besoins suivants :

  • produire dans différents formats de sorties sans dupliquer le contenu (publication multi-supports) ;
  • faire respecter une charte graphique dans un environnement multi-auteur ;
  • permettre une plus grande simplicité lors des mises à jour (que ce soit du contenu ou de la charte graphique) ;
  • permettre aux auteurs de fournir un contenu sans maîtriser les technologies de publications.

Programmes d'une chaîne d'édition[modifier | modifier le code]

Dans le domaine des chaînes éditoriales on peut distinguer :

  • les solutions intégrées qui comprennent tous les composants nécessaires à une chaîne d'édition,
  • les composants, qui, assemblés, donnent une chaîne d'édition plus ou moins complète.
Programme Type Éditeur Site Version Format de stockage Formats de publication Langage Interface auteur
Scenari Solution intégrée (pouvant gérer plusieurs chaînes) communauté scenari-platform.org[3] Scenari 4.0 XML OpenOffice, HTML, SCORM, Flash, ... Java XUL
Opale Solution intégrée communauté scenari-platform.org Opale 3.4 XML OpenOffice, HTML (site web et diaporama), SCORM ... Java XUL
ChainEdit Solution intégrée Université de Rennes 1 ChainEdit 2.0 XML OpenOffice, PDF, HTML, SCORM 1.2 et 2004, Latex, MathML, Jaxe... Java[4] HTML
La Poule ou l'Œuf Solution intégrée (livres) Association Les Complexes Pouleouoeuf.org 1.3 XML Html, LaTeX, Html zippé, ePUB, OpenOffice... php/javascript HTML
Thaleia Solution intégrée (documents pédagogiques) Solunea solunea.fr 3.1 XML XML, PDF, SCORM, AICC, Flash, HTML, QTI... Java/Flex Flex/Office
LibreOffice + Writer2Latex Assemblage de composants The Document Foundation (Pour LibreOffice) Enrik Just (Pour Writer2Latex) LibreOffice, Writer2Latex LibreOffice : 4.3, Writer2Latex : 1.5.1 odt, ods pdf, LaTex, html, xhtml, html5, epub. C++, XML, Java LibreOffice

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. After Word: l'avenir du traitement de texte par Stéphane Bortzmeyer
  2. définition d'après scenari-platform.org, "Principes"
  3. à partir de travaux de recherches de l'Université de technologie de Compiègne et de développements de la société Kelis
  4. sous forme de Web Application pour tomcat

Articles connexes[modifier | modifier le code]