The Document Foundation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Document Foundation logo and wordmark.svg

The Document Foundation est une organisation appartenant au monde du logiciel libre. Elle a pour objectif de créer et gérer LibreOffice, un logiciel dérivé de la suite bureautique OpenOffice.org[1]. Ses créateurs sont des membres de la communauté OpenOffice.org.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 28 septembre 2010, la société Sun Microsystems, créatrice de OpenOffice.org se fait racheter par Oracle Corporation. Suite à cet évènement, des membres du projet OpenOffice.org forment un nouveau groupe appelé The Document Foundation. L'organisation va se constituer en fondation. The Document Foundation diffuse un logiciel dérivé d'OpenOffice.org, à qui elle a donné le nom LibreOffice. L'organisation se fixe pour objectif de piloter le développement et la diffusion de LibreOffice[2].

The Document Foundation a proposé à la société Oracle de devenir un membre de la future fondation et de lui faire don de la marque OpenOffice.org, dont elle est propriétaire. La société Oracle a pris acte de l'embranchement, mais elle n'a pas répondu à la proposition. Elle conserve la marque OpenOffice.org et continue de maintenir la suite bureautique OpenOffice.org[3]. L'embranchement est ainsi confirmé[4].

La fondation est officiellement constituée à Berlin (Drapeau de l'Allemagne Allemagne) le 17 février 2012[5],[note 1].

Activités[modifier | modifier le code]

La fondation a pour mission de diffuser une suite bureautique indépendante de toute société et compatible avec le format OpenDocument. Contrairement à OpenOffice.org, dans LibreOffice il sera possible de contribuer au code sans devoir abandonner les droits d'auteur du code à la société Oracle. Elle est par ailleurs le représentant légal de la communauté LibreOffice.

Communauté[modifier | modifier le code]

La fondation compte de nombreuses personnalités de la communauté OpenOffice.org venant de plusieurs pays[6] et déclare avoir reçu le soutien de plusieurs éditeurs de distributions GNU/Linux, parmi lesquelles, Canonical, qui parraine la distribution Ubuntu, Novell, qui édite la distribution SUSE et Red Hat, qui édite la distribution RHEL. Selon la fondation, ces entreprises prévoient d'inclure LibreOffice dans les futures versions de leur distribution[7]. Elle déclare aussi avoir reçu le soutien de nombreuses entreprises, communautés et organisations du logiciel libre : FSF, Google, OSI, Gnome, NeoOffice, les communautés OOo française, brésilienne, espagnole, turque, norvégienne et allemande, AFUL, APRIL, etc[7].

Selon le droit allemand et les bonnes pratiques, une fondation a besoin d'un capital d'au moins 50 000 euros. Pour réunir ce montant, la fondation a fait appel à la communauté de ses utilisateurs le 16 février 2011[8]. 8 jours plus tard, le 25 février 2011, la somme demandée a été atteinte[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le logiciel OpenOffice s'émancipe », dans Le Monde, 28 septembre 2010, [lire en ligne]
  2. « Faire-part de naissance de LibreOffice », sur Linux.fr, [lire en ligne]
  3. Communiqué d'Oracle du 13 octobre réaffirmant son engagement à maintenir OpenOffice.org
  4. « Oracle décline l'invitation, OpenOffice.org a son fork officiel », sur LeMagIT, [lire en ligne]
  5. (en) « The Document Foundation officially incorporated in Berlin, Germany », documentfoundation.org, 20 février 2012.
  6. Liste non exhaustive des membres
  7. a et b Liste des soutiens avec leurs déclarations
  8. Appel à contributions de The Document Foundation
  9. Remerciements de The Document Foundation

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La fondation s'est constituée en personne morale sous une forme juridique connue en Allemagne sous l'appellation « rechtsfähige Stiftung des bürgerlichen Rechts ».

Liens externes[modifier | modifier le code]