Caylus (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caylus.
Caylus
jeu de société
{{{licence}}}
Auteur William Attia
Illustrateur Arnaud Demaegd
Éditeur Ystari Games
Date de 1re édition 2005
Distributeurs
France Millennium
Format grande boîte
Mécanismes jeu de gestion
combinaisons
placement
programmation
Thèmes ville
médiéval
Joueur(s) 2 à 5
Âge à partir de 12 ans
Durée annoncée 90 à 150 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Non
info. compl.
et parfaite

 Oui

Caylus est un jeu de société créé par William Attia en 2005 et édité par Ystari Games.

Pour 2 à 5 joueurs, à partir de 12 ans pour environ 120 minutes.

Règle du jeu[modifier | modifier le code]

On trouve les règles complètes de Caylus sur les sites Internet de référence[1].

But du jeu[modifier | modifier le code]

Les joueurs incarnent des maîtres d’œuvre. En construisant le château du Roi et en développant les infrastructures de la ville qui s’étend à ses pieds, ils gagnent des points de prestige (ou "points de victoire") et s’attirent les faveurs du Roi. Quand le château est terminé, le joueur ayant gagné le plus de points de prestige remporte la partie.

Déroulement[modifier | modifier le code]

À chaque tour, les joueurs disposent chacun de 6 pions ouvriers, qu'ils vont placer sur le plateau de jeu afin de participer à la construction du château et au développement de la cité de Caylus.

À tour de rôle, les joueurs posent un ouvrier sur différentes cases spéciales et bâtiments déjà construits. Chaque case a un effet spécifique et ne peut accueillir qu'un seul ouvrier. Poser un ouvrier coûte un certain nombre de deniers, et la phase de pose dure jusqu'à ce que tous les joueurs aient passé leur tour (par stratégie, ou manque d'argent).

Ensuite, toujours dans le même ordre, chaque case est "activée" et peut permettre, si un ouvrier est présent de :

  • gagner des ressources (nourriture, bois, pierre, tissu, deniers) nécessaires pour une bonne part des actions du jeu
  • construire de nouveaux bâtiments
  • participer à la construction du château du Roi
  • Effectuer certaines actions spéciales : échange de ressources, d'argent ou de points de prestige, réorganisation de l'ordre de jeu, achat de faveurs du roi, etc...

La finalité du jeu étant de gagner un maximum de points de prestige, les joueurs peuvent élaborer différentes stratégies pour acquérir ces points grâce à leurs actions.

Le jeu est divisé en 3 grandes phases :

  • construction du donjon
  • construction des murailles
  • construction des tours

À la fin de chaque phase, on procède à un "décompte" du nombre de bâtiments construits spécifiquement au château. Ceux-ci rapportent lors du décompte prestige et faveurs supplémentaires aux joueurs propriétaires alors que les joueurs qui n'en ont construit aucun perdent du prestige.

Fin de partie et vainqueur[modifier | modifier le code]

Le jeu cesse au 3e décompte, ou prématurement si les 14 dernières cases du château sont remplies avant ce 3e décompte. Le joueur ayant accumulé le plus de points de prestige remporte la partie.

Spécificité et intérêt[modifier | modifier le code]

Du fait du grand nombre d'actions envisageables pour gagner des points de prestige, le nombre de stratégies que les joueurs peuvent adopter est très important. Caylus a de ce point de vue une durée de vie très grande. De la même manière, le plateau est construit au fur et à mesure de la partie par les joueurs, ce qui contribue à la variété des parties.

Il s'agit d'un jeu hautement stratégique où le hasard n'a que très peu de place. Il faut pouvoir anticiper les actions des autres joueurs et ses propres ressources plusieurs tours à l'avance pour surpasser ses adversaires.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Règle en français sur le site web Ludism ; Règle en vidéo sur Yahndrev