Campo-Giro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le PA Campo-Giro 1913-16

Don Venancio López de Ceballos y Aguirre (1856-1916), comte de Campo-Giro et lieutenant colonel d'artillerie, invente et dépose le 25 janvier 1905 un brevet d'exploitation pour "un pistolet automatique de calibre 9mm et nouveau système" qu'il nomme Campo-Giro. L'étude et l'expérimentation se déroulent à la fabrique d'arme d'Oviedo.

Une commission d'étude déclare le 30 juillet 1912 le pistolet Campo-Giro réglementaire et fiable pour sa future exploitation.

Par décret royal du 24 septembre 1912, ce pistolet devient l'arme réglementaire des forces armées espagnoles. Un nouveau décret royal du 5 janvier 1914 déclare réglementaire le "Pistolet Campo-Giro, de 9 mm., modelo 1913" avec la dénomination Pistª Autª mod.1913.

La fabrication fut attribuée à la fabrique basque Esperanza y Unceta en 1914.

1300 unités furent construites : 960 pour l'armée et 340 pour la vente publique. La production cessa rapidement en raison du déclenchement de la Première Guerre mondiale, qui donna la priorité à la fabrication de pistolet Ruby llama pour les belligérants.

Un nouveau décret Royal du 16 septembre 1916 change la dénomination du Pistolet Campo-Giro de 9 mm. Il s'appelle dorénavant modèle 1913-16.

13 625 pièces furent fabriquées en 1919. La munition pour tous les Campo-Giro est similaire au 9 mm Largo produit par la firme Pirotecnia Militar de Sevilla depuis 1907, mais il a bel et bien existé un 9 mm Campo Giro. Cette munition a toujours été polémique du fait d'avoir été contemporaine avec la Bergmann du même calibre et pour s'être dérivé de cette dernière en premier la Bergmann-Bayard, et après le 9 mm Largo. Si l'on cherche vraiment à fond les authentiques identités de chaque et les possibles influences de l'une sur l'autre on découvre que non, elles n'ont rien de "copié". Le 9 mm Campo Giro a vraiment existé, avec des caractéristiques balistiques complètement différentes a la 9 mm Bergmann. Beaucoup de gens croient que le pistolet Campo Giro a toujours été chambré pour le 9 mm Bergmann, mais ces gens la seraient surpris de lire l'article "Memoire descriptive du pistolet automatique Campo Giro. Calibre 9 mm. - patente N. 34.798. - 1904" publié par celui qui était alors le Commandant d'État Major D. Venancio Lopez De Ceballos y Aguirre, Compte de Campo Giro, dans le "Memorial d'Artillerie" de juin 1906 (année 61, Serie V, Tome I), dans lequel il parlait d'une munition qui, balistiquement ressemblait peu a la 9 mm Bergmann, mod. 1903.

Technique[modifier | modifier le code]

  • Cartouche : Calibre 8,81 mm. Categorie guerre. tipe Campo Giro. Ordinaire. Modèle 1913. Long 32. poids 12,92 g.
  • Ogive : Type Arrondie, rome. Blindée. Cuproniquel. Plomb antimonioso. Longueur 16. Diamètre 9,1. Poids 128 grains.
  • Capsule : Type Berdan. 18 milligrammes de mélange détonant. Laiton 72/28. Diamètre 4,5. Poids 2.31 grains.
  • Douille : Type cylindrique, entaillée. Avec raynure. Laiton 72/28. Longueur 23. Poids 63,27 grains.
  • Poudre : Fil. 41 (6,17 grains) Progressive. Sans fumée. Une base. Lamelles.
  • Caractéristiques balistiques : Vitesse initiale 355 M/s. Énergie a la bouche 53 Kpm. pression en chambre moins de 2500 Kp/cm². Portée max 2000 m, Portée efficace 50 m. Perfore 10 cm de bois de pin a 50 mètres.