Bandura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert Bandura.
Un joueur de bandoura, en costume cosaque, dans une rue de Poznań (Pologne)

La bandura est un instrument à cordes ukrainien. Elle descend de la kobza, le plus ancien instrument de musique que l'on y connaisse, datant du XIVe siècle. On l'appelle aussi torban, theorban ou husli. Le terme principal dérive du tambur. Il ne faut pas la confondre avec la bandurria, une mandoline espagnole.

Lutherie[modifier | modifier le code]

Bien qu'elle conserve un manche,il n'est plus fretté et on y joue plus d'accords. La vaste caisse de résonance en bois de forme ovoïde supporte deux chevalets courbes où passent plus de 50 cordes en métal.

Au fil du temps, la bandura a acquis plus de cordes et est devenue complètement chromatique avec des permutateurs pour changer de tonalité.

Jeu[modifier | modifier le code]

La bandura associe les principes de la cithare et du luth. On en pince les cordes avec les doigts : les longues basses avec la main gauche, et les cordes mélodiques avec la main droite.

À l'origine elle était utilisée pour accompagner les danses folkloriques. Elle est devenue vraiment populaire entre le XVe siècle et le XVIIIe siècle, avec les musiciens voyageurs (les kobzars) qui chantaient les exploits des guerriers ukrainiens — les cosaques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Julian Kytasty, Black Sea Winds, The Kobzari of Ukraine, November Music Ltd, Londres, 2001