Aristotelia chilensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aristotelia chilensis est un petit arbre de la famille des Éléocarpacées originaire du Chili.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un petit arbre, ne dépassant pas 5 m de haut, à feuillage persistant, vert foncé. Son port est naturellement buissonnant, aux branches arquées.

Les feuilles sont opposées, ovales-lancéolées, pétiolées : le pétiole a de un à trois centimètres de long, le limbe mesure de trois à sept centimètres de long, rarement dix.

Les inflorescences sont de courts panicules de un à deux centimètres de long. Les fleurs, blanches jaunâtres, ne dépassent pas trois à cinq millimètres de long. Le calice est formé de cinq sépales lobés, la corolle de cinq pétales libres, de deux à quatre millimètres de long. Dix à dix-huit étamines s'ordonnent en deux cercles autour du pistil à deux ou trois locules.

Le fruit est une drupe noire violacée à deux ou trois locules, avec deux graines par locules.

Distribution[modifier | modifier le code]

Aristotelia chilensis est une espèce originaire du Chili et d'Argentine (dans la zone de la cordillère des Andes).

Son utilisation horticole l'a répandue dans l'ensemble des régions tempérées.

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'usage principal de cette espèce est ornemental. Des variétés horticoles sont disponibles dont la principale est Aristotelia chilensis 'variegata' ; variété à feuillage panaché.

Sa diffusion commence à devenir assez large en France et de nombreux horticulteurs proposent cette plante comme, par exemple, Les Jardins du Gué, Pépinière « A l'ombre des figuiers », Jardinerie « Planfor », Pépinière « Servinou »...

Il est signalé une utilisation alimentaire de ses fruits ainsi que de possibles propriétés médicinales[1].

Position taxinomique[modifier | modifier le code]

Cette espèce est décrite par Juan Ignacio Molina en 1782 sous le nom de Cornus chilensis.

Stephen Conrad Stuntz lui donne son nom définitif, Aristotelia chilensis, en 1914[2].

En 1784, comme espèce type du genre Aristotelia, Charles Louis L'Héritier de Brutelle avait choisi Aristotelia macqui, espèce ainsi nommée sur la base du nom vernaculaire usité au Chili et qui se révélera être un synonyme de Aristotelia chilensis[3]. Les quatre variétés qui sont attachées à cette espèce en sont donc aussi des synonymes.

Les synonymes reconnus sont donc :

  • Aristotelia glandulosa Ruiz & Pav.
  • Aristotelia macqui L'Hér.
  • Aristotelia macqui var. alpestris Reiche
  • Aristotelia macqui var. andina Phil.
  • Aristotelia macqui var. brachystyla Kurz
  • Aristotelia macqui var. leucocarpa Dimitri
  • Cornus chilensis Molina

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plantes d'avenir - Aristotelia chilensis
  2. Stephen Conrad Stuntz - U.S. department of agriculture. Bureau of plant industry. Inventory of seeds and plants imported by the office of foreign seed and plant introduction - Volume 31 - Washington, 1914 - p. 85
  3. Charles Louis L'Héritier de Brutelle - Stirpes novae, aut minus cognitae, quas descriptionibus et iconibus - Paris, 1784 - p. 31 Numérisé par Gallica

Liens externes[modifier | modifier le code]