AT-43

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AT-43
jeu de société
{{{licence}}}
Éditeur Rackham
Format Grande boîte
Mécanisme placement
Thème Science-fiction
Joueur(s) 2 à 2
Âge à partir de 10 ans
Durée annoncée env. 30 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Non

AT-43 est un jeu de stratégie (ou jeu de guerre) de science-fiction avec figurines pré-montées et pré-peintes. Le jeu est édité par Rackham éditeur du célèbre Confrontation ainsi que de Rag'Narok, Cadwallon et Hybrid. La gamme du jeu a été arrêtée en 2010 au moment de la disparition de Rackham.

L’univers[modifier | modifier le code]

Ava n'est qu'une planète insignifiante parmi une infinité d’autres, mais il s'agit du monde censé être d'origine de l'espèce humaine. Plusieurs pyramides cyclopéennes, vestiges d'une civilisation depuis longtemps éteinte parsèment à la surface de la planète. C'est essentiellement de l'étude de ces inscriptions que les Avans tirèrent la majorité de leur connaissance dans les sciences " dures".

Trois cent soixante-dix-sept années avant le Trauma (événement auquel le titre du jeu fait référence, voir plus bas), une expédition polaire avane découvrit une pyramide inconnue jusqu'alors. L'édifice, parfaitement conservé à l'inverse de nombre d'autres pyramides, livra de nombreux secrets scientifique, et notamment les principes du système Hamrun : le voyage interstellaire devient possible. La découverte est toutefois tenue dans le plus grand secret, jusqu'à l'unification de toutes les nations d'Ava sous un même gouvernement planétaire.

La conquête spatiale qui s'ensuivit permit à l'humanité de rencontrer plusieurs espèces intelligentes. Si aucune ne se montra franchement hostile, elles affectèrent toutes une indifférence polie, à l'exception notable des Cogs. Ces extraterrestres établirent de fructueuses relations commerciales avec les Avans : ils firent part de leur technologie militaire aux humains en échange de quantité très importante de matières premières brutes. Les contacts avec les Cogs furent pour le moins sporadique depuis cette époque.

Douze années avant le Trauma, une révolte ouvrière éclata sur Hadès, première planète colonisée par l'homme. Sur ce monde en formation, très riche en ressources minières, la vie est particulièrement difficile, et l'exploitation des colons par les corporations propriétaires des exploitations déclenchèrent une sanglante insurrection. Contre toute attente, les masses prolétaires tinrent en échec les régiments d'élite de l'UNA dépêchés en catastrophe sur les lieux. L'idéologie collectiviste prônée par les révolutionnaires allait vite faire des émules. Trois ans plus tard, un vaste schisme se déclenche sur AVA, la moitié environ des nations de la planète adoptant ce nouveau mode de gouvernement censément plus égalitaire : le Red Blok était né !

Quatre ans avant le Trauma, les senseurs humains détectent une flotte de vaste dimension constituée d'appareils inconnus se dirigeant droit sur Ava. Deux ans plus tard, les Therians atterrirent aux pôles de la planète. Cette race est en fait l'espèce humaine originale, en provenance du système solaire, totalement transformé par leurs usages technologiques (La Terre a disparu, Mars, rebaptisée Thars, sert de champs de bataille expérimental). Son but est la transformation réfléchie des systèmes planétaires, afin de prolonger la durée de vie de l'Univers, et ainsi leur propre immortalité, acquise par la projection de leur esprit dans des serveurs informatiques. Pour se faire, ils implantent la vie sur une planète, et attendent que l'espèce implantée atteigne un niveau de technologie suffisamment avancée pour que la transformation du système soit efficace. Ce sont donc eux qui ont provoqué l'apparition de l'Humain sur Ava. Ces nouveaux venus mirent alors en marche le réseau de pyramides, ce qui provoqua des catastrophes naturelles effroyables. Des milliards d'Avans périrent dans des raz de marée cataclysmiques, des orages dantesques se déchaînèrent, tandis que l'orbite de la planète fut infléchie par le mécanisme de therianisation (modification de la planète en vue d'être exploitée par les Therians) infernal mis en place par les nouveaux-venus.

Traumatisés par les événements, les humains contre-attaquèrent avec l'énergie du désespoir. Pour un temps, le Red Blok et l'UNA firent donc cause commune contre l'envahisseur. Ils parviennent à enfoncer les lignes therianes. C'est alors que le processus de modification de l'orbite d'Ava s'arrêta, inexplicablement. Acculés, les Therians se virent forcés de rembarquer en catastrophe.

L'entente entre l'UNA et le Red Blok ne persista pas longtemps, les deux ennemis n'arrivant pas à trouver un terrain d'entente au sujet du sort qui devait être réservé au réseau de pyramide therianes : le Red Blok souhaitait les détruire, alors que l'UNA préférerait les préserver pour en percer tous les secrets. Finalement, les alliés de naguère redevinrent des adversaires acharnés.

Quarante-trois ans après le Trauma ( AT-43), les senseurs de l'UNA ont détecté une anomalie cosmique : il s'agit d'un petit planétoïde lancé à pleine vitesse en direction d'AVA. Les reconnaissances effectuées sur place eurent tôt fait de confirmer les craintes humaines : l'objet était en réalité une planète artificielle theriane. Les "Morphos" étaient de retour…

Centcom (siège militaire de l'UNA ) décida alors d'envoyer une flotte de guerre à la rencontre de l'objet. Les troupes d'élite de l'UNA devraient débarquer sur la planète artificielle, et la détruire à n'importe quel prix, pour empêcher cette épée de Damoclès de s'abattre sur le berceau de l'humanité. Au cours des premières escarmouches dans le monde usine, les humains remportent sans problème l'avantage. Les Therians semblent complètement dépassés par la situation, et ils se terrent dans les profondeurs de la planète artificielle. D'aucuns murmurent qu'ils prépareraient une offensive de grande envergure pour bouter les Avans hors de Damoclès.

Les soldats de l'UNA ne sont toutefois plus les seuls à combattre pour le salut de la race humaine : une imposante flotte de guerre aux couleurs du Red Blok a atteint Damoclès depuis quelques semaines.

Entre temps, les Karmans, race de grands singes amenés à la conscience par les Therians, ouvrent une ambassade sur Ava. Ils semblent avoir l'intention de se retourner contre leurs créateurs. Ces grands singes sont le premier essai de préparation d'une planète à la therianisation. S'etant révélé un échec, du point de vue therian, ces derniers se sont tournés vers leur propre race pour les implantations ultérieures.

Le besoin en matière première des Cogs n'ont fait que croître de manière exponentielle au cours des derniers mois : l'industrie Cog tourne à plein régime, mais dans quel but ?

Désormais, aucune race ne peut plus espérer échapper à la guerre galactique qui se prépare…

Le jeu[modifier | modifier le code]

AT-43 est un jeu de figurine "prêt à jouer" : le joueur n'a qu'à déballer ses achats sans avoir à assembler et à peindre ses figurines, à l'inverse des autres wargames. Cette politique est encore accentuée par la présence d'élément de décor à foison dans les différentes boîtes de jeu. Rackham a également publié des dalles en carton fort, pouvant remplacer une table de jeu traditionnelle avec un gain d'espace évident.

Le système de jeu en lui-même met en avant la réflexion et la stratégie : le joueur doit planifier au mieux l'ordre d'activation de ses différentes troupes, et utiliser les Points de Commandement générés par ses commandants au moment opportun. Le système de jeu repose sur l'activation alternée (avec quelques exceptions). Des cartes de caractéristiques sont fournies avec les figurines : non content d'avoir un rôle actif dans le jeu, elle permettent de garder la trace des avaries pour les blindés.

Un tableau universel gère la majorité des interactions du jeu : pour éviter toute situation aberrante, il comporte un système de réussites et d'échecs automatiques en cas d'écart très important entre deux statistiques. Ainsi, un soldat de base ne peut pas endommager un blindé ayant un important blindage sans arme adéquate. De même, un missile anti-char s'abattant sur un malheureux fantassin ne lui laissera strictement aucune chance de survie.

Les Armées[modifier | modifier le code]

L'UNA : Armée la plus classique dans son organisation et son armement, si l'on fait abstraction des armes lasers et des Fire Toad (marcheurs de combat monoplace). L'UNA a pour elle un excellent matériel mais manque de polyvalence. Le tir de précision à longue portée est leur spécialité.

Le Red Blok : Les forces des Collectifs Révolutionnaires peuvent compter sur la hardiesse de leurs soldats, le poids du nombre et la résistance de leurs marcheurs lourds pour l'emporter. À noter que le Red Blok est la seule faction ayant accès au piratage informatique, pratique occasionnant une gêne pour l'adversaire.

Les Thérians : méchants de l'histoire, les Thérians excellent au corps à corps, mais ne sont pas dépourvus dans les autres domaines, loin s'en faut.Leur absence de conscience fait que les tests de moral leur sont inconnus. Leur maîtrise de la nano-technologie permet de véritables miracles sur le champ de bataille (fusion de deux blindés, relance des jets de dommage, course très rapide, etc…). Ils paient toutefois cette excellence au prix fort. Armée d'élite, les Therians ne donnent pas vraiment dans le surnombre…

Les Karmans : Grands singes élevés à la conscience par les Thérians dans le but de les assimiler, ils se sont révélés pour leur maitres une véritable ressource guerrière. Conscients du sombre projet de leurs créateurs, les Karmans conjuguent philosophie et écologie dans leur habitudes et s'émancipent du joug des Thérians, partagés entre le respect du don qui leur a été fait et la haine farouche du projet de leurs anciens maitres. Leur technologie très avancée dépasse celle des Avans, les Karmans utilisant des systèmes de propulsion anti-gravitationnels.

Les Cogs : extra-terrestres en guerre avec les Thérians depuis plusieurs milliers d'années, leurs armées sont des mélanges savants entre unités nombreuses et guerriers d'élites cybernétisés, soutenus par des blindés automatiques, sans état d'âme. Les Cogs sont plutôt axés sur le tir à longue distance et leur soldat cloné empêchent la désorganisation de l'armée, cependant leur polyvalence fait qu'ils seront surclassés par les autres armées dans n'importe quel domaine, ce que leurs relativement faibles effectifs ne compensent pas.

O.N.I. :ONI est la plus florissante des entreprises de la galaxie et même de plus loin encore. Elle couvre de nombreux domaines d'activité, dont le mercenariat, où ses armées privées alignent des vétérans humains mais surtout des hordes de zombies prêts à contaminer l'ennemi avec leurs dents, leurs griffes ou même avec le Zombie Gun, véritable mortier à virus cotaminateur! ONI possède une remarquable variété de véhicules dotées de technologies "empruntées" aux autres espèces de la galaxie, ainsi elle aligne les canons les plus destructeurs disponibles sur le marché. En contrepartie les troupes sont peu protégées et sont donc globalement vulnérables au tir…eh bien ce sont les risques du métier.

Liens externes[modifier | modifier le code]