Confrontation (jeu de figurines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Confrontation
jeu de figurines
Auteur Jean Bey
Colin Kelly
Jean-Baptiste Lullien
Franck Plasse
Nicolas Raoult
Arnaud Cuidet
Illustrateur Paul Bonner
Edouard Guiton
John Howe
Florent Maudoux
Paolo Parente
Didier Poli
Éditeur Rackham
Date de 1re édition 1996
Distributeurs
Canada Fantasy Flight Games
France Asmodée
Format boite cartonnée
Mécanismes jets de dés
mesure de mouvement
Thème médiéval fantastique
Joueur(s) 2
Âge à partir de 12 ans
Durée annoncée 1 heure et plus
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
information
Complète et imparfaite
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Confrontation.

Confrontation est un système de jeu de figurines proposé par la société Rackham en 1996. Par extension, il concerne également la gamme de figurines commercialisées sous forme de Blisters et de boite.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le jeu Confrontation permet de créer les affrontements du monde d'Aarklash, univers médiéval-fantastique, où plusieurs peuples s'affrontent à l'aube du Rag'Narok. Les peuples sont regroupés en 3 Alliances différentes :

  • Les Voies de la Lumière, regroupant le Lion, le Griffon, le Dragon, le Minotaure et le Sphinx.
  • Les Méandres des Ténèbres, regroupant le Bélier, le Scorpion, le Cerf, l’Hydre, l’Araignée et le Serpent.
  • Les Chemins du Destin, regroupant le Rat, le Loup, l’Arbre-Esprit, le Scarabée et l’Aigle, le Sanglier, la Hyène.

En dehors de ces alliances se trouve l'armée de l'Immobilis (ou Cadwallon).

Le système de jeu[modifier | modifier le code]

Introduction[modifier | modifier le code]

Les règles de Confrontation sont basées sur l'utilisation de dés à 6 faces, d'un mètre gradué en centimètres ainsi que de cartes représentant chaque figurine ou unité.

Dans chaque blister ou boîte, une carte comporte les caractéristiques de la (ou les) figurines. Comme dans tous les jeux de figurines, les caractéristiques représentent les aptitudes au combat, et la valeur de la figurine en nombre de points d'armée.

Au début de chaque tour, chaque joueur classe les cartes de référence des combattants de son armée dans l'ordre qu'il souhaite, pour constituer une pile d'activation. Les joueurs jouent alors une carte à tour de rôle, et activent les combattants qui y sont associés (on peut jouer plusieurs cartes de références en même temps grâce aux cartes de réserve).

Historique[modifier | modifier le code]

Le jeu a connu quatre éditions différentes.

La première édition, publiée en Février 1998, accompagne la sortie des premières figurines Rackham. Le jeu a été pensé à l'époque pour permettre aux joueurs d'utiliser les figurines en attendant la sortie de Rag'narok. Le système d'escarmouches, les règles gratuites et le concept des cartes de référence font mouche, et le jeu connaît un succès croissant. Le jeu utilise des cartes à fond blanc, et n'est plus pratiqué aujourd'hui.

La deuxième édition, publiée en 2001, a pour but principal d'harmoniser les profils et compétences de la première édition. Les règles, toujours livrées gratuitement dans les blisters de figurines, sont divisées en plusieurs livrets : Confrontation (règles de base), Incantation (magie), Divination (prêtrise), Fortification (machines de guerre) et Incarnation (règles d'expérience des Personnages, peu utilisées). Cette deuxième édition donne véritablement ses lettres de noblesse au jeu, qui connaît alors un certain engouement de la part de la communauté de joueurs, avec l'organisation d'un grand nombre de tournois et manifestations. Le jeu utilise des cartes de référence à fond noir (pour le différencier de la première édition), et n'est plus pratiqué.

La troisième édition, publiée en 2005, améliore de nombreux points du système tout en conservant le principe des escarmouches. Le jeu devient plus fluide et plus rapide, notamment grâce à la diminution du nombre de phases de jeu. Auparavant gratuit, le jeu devient payant, sous forme d'un livre de règles. Deux extensions sont parues. La première, Dogs of War, est un livre proposant aux joueurs de se constituer chacun une compagnie de mercenaires et de les faire évoluer au cours de missions. La seconde, Confrontation 3.5, est une mise à jour des règles disponible gratuitement en ligne, qui modifie certaines Compétences, ainsi que les règles sur les mystiques et machines de guerre. Le jeu utilise les mêmes cartes que Confrontation 2, en en supprimant une partie à l'aide de listes d'errata. Confrontation 3 (et 3.5) sont encore pratiqués par des joueurs qui souhaitent conserver le format d'escarmouche, celui-ci ayant disparu dans la 4e édition. En 2008, l'éditeur Rackham propose en ligne gratuitement les règles de Confrontation 3 et 3.5, ainsi que la quasi-totalité des cartes du jeu.

La quatrième édition, publiée en 2008, est nommée Confrontation : l'Age du Rag'narok. Elle marque la fin de la distinction entre les systèmes de jeu Confrontation et Rag'narok. Là où Confrontation était un jeu d'escarmouches où chaque figurine pouvait agir indépendamment des autres, Confrontation : l'Age du Rag'Narok met en scène des unités. Cette édition change fondamentalement les mécanismes de jeu, pour se rapprocher de l'autre jeu de figurines de l'éditeur, AT-43. La 4e édition marque également le changement dans la production des figurines : auparavant en métal et non peintes, les figurines de Confrontation sont désormais en plastique, vendues assemblées et peintes. Les règles se présentent sous forme d'un livre. Chaque armée ou faction est ensuite détaillée un livre spécifique, baptisé Army Book.

En 2011, lors du Salon E3 consacré aux jeux vidéo, la société française de jeu vidéo, Cyanide, déjà connue pour son adaptation du jeu de plateau Blood Bowl, a dévoilé une adaptation du jeu Confrontation sur PC. Dans le même temps, la société Legacy Miniatures a acquis les droits sur tout le catalogue Confrontation et conçoit déjà des nouvelles figurines[1].

Histoire de la société[modifier | modifier le code]

La société éditrice du jeu a fait faillite en 2010. L'ensemble des sites officiels a été fermé. Le stock de figurines a été repris par un site de commerce en ligne[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]