2,2,3-Triméthylbutane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 2,2,3-triméthylbutane)
Aller à : navigation, rechercher
2,2,3-Triméthylbutane
Représentations du 2,2,3-triméthylbutane
Représentations du 2,2,3-triméthylbutane
Représentations du 2,2,3-triméthylbutane
Identification
Nom IUPAC 2,2,3-Triméthylbutane
Synonymes

Triptane

No CAS 464-06-2
No EINECS 207-346-3
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C7H16  [Isomères]
Masse molaire[1] 100,2019 ± 0,0067 g/mol
C 83,91 %, H 16,09 %,
Propriétés physiques
fusion −24,9 °C [2]
ébullition 81 °C [2]
d'auto-inflammation 450 °C [2]
Point d’éclair −19 °C [2]
Point critique 2 953 kPa [3], 257,85 °C [4]
Thermochimie
S0liquide, 1 bar 292,25 J·mol-1·K-1 [5],[5]
ΔfH0gaz -204,8 kJ·mol-1 [5]
ΔfH0liquide -236,9 kJ·mol-1 [5]
Δvap 32,19 kJ·mol-1 à 25 °C
28,9 kJ·mol-1 à 80,85 °C [5]
Cp 163,3 J·mol-1·K-1 (25 °C, gaz)
(25 °C, liquide) [5]
PCI -4 804,4 kJ·mol-1 [5]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Facilement inflammable
F
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
33
   1206   
SIMDUT[7]
B2 : Liquide inflammable
B2,
SGH[8]
SGH02 : InflammableSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H225, H304, H315, H336, H410,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le 2,2,3-triméthylbutane est un hydrocarbure saturé de la famille des alcanes de formule C7H16. Il est un des neuf isomères de l'heptane.

C'est l'isomère de l'heptane qui a le meilleur indice d'octane (RON 112.1, MON 101.1)[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c et d Entrée de « 2,2,3-Trimethylbutane » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 16 avril 2009 (JavaScript nécessaire)
  3. (en) Iwona Owczarek et Krystyna Blazej, « Recommended Critical Pressures. Part I. Aliphatic Hydrocarbons », J. Phys. Chem. Ref. Data, vol. 35, no 4,‎ 18 septembre 2006, p. 1461 (DOI 10.1063/1.2201061)
  4. (en) Iwona Owczarek et Krystyna Blazej, « Recommended Critical Temperatures. Part I. Aliphatic Hydrocarbons », J. Phys. Chem. Ref. Data, vol. 32, no 4,‎ 4 août 2003, p. 1411 (DOI 10.1063/1.1556431)
  5. a, b, c, d, e, f et g « Butane, 2,2,3-trimethyl- », sur http://www.nist.gov/ (consulté le 16 avril 2009)
  6. (en) Carl L. Yaws, Handbook of Thermodynamic Diagrams, vol. 2, Huston, Texas, Gulf Pub. Co.,‎ 1996 (ISBN 0-88415-858-6)
  7. « Triméthyl-2,2,3 butane » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  8. Numéro index 601-008-00-2 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  9. Chemical Interpretation of Octane Number, Anton Perdih et Franc Perdih