Événement de la Méditerranée orientale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° N 21° E / 34, 21

L'événement de Méditerranée orientale est une explosion aérienne de forte énergie survenue le 6 juin 2002 au-dessus de la mer Méditerranée aux alentours de 34°N 21°E, entre la Libye et la Crète, (Grèce)[1]. Cette explosion, de puissance similaire à celle d'une petite bombe atomique, a été mise en relation avec un astéroïde qui n'avait pas été détecté pendant son approche de la Terre. L'objet s'est désintégré, et aucun débris n'a été retrouvé. Ayant explosé au-dessus de la mer (n'ayant donc pas atteint la surface d'un sol ferme), aucun cratère ne s'est formé.

L'événement s'est produit pendant la confrontation indo-pakistanaise de 2001-2002 et l'on s'est inquiété qu'une explosion similaire au-dessus des belligérants aurait pu déclencher une guerre nucléaire entre les deux pays, ce qui aurait dévasté les deux régions, en causant plus de 10 millions de morts, si le timing avait été différent[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) United States Space Command (en), « Speech by Gen. Simon Worden: "Military Perspectives on the Near-Earth Object (NEO) Threat" », sur Space Ref,‎ 15 juillet 2002 (consulté le 26-02-2009) : « Had you been situated on a vessel directly underneath the intensely bright flash would have been followed by a shock wave that would have rattled the entire ship and possibly caused minor damage. (Traduction : Si vous aviez été sur un navire juste en dessous, l'onde de choc suivant cette brillante explosion aurait percuté le navire en causant probablement des dégâts mineurs). »
  2. (en) Sgt. A.J. Bosker pour Air Force Print News, « Near-Earth objects pose threat, General says », sur Space Daily,‎ 17 septembre 2002.