Zlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zlo
Pays d'origine Drapeau de l'Estonie Estonie
Genre musical Punk rock[1], punk hardcore[1]
Années actives Depuis 2001
Labels Fucking Cunt Records, Stay Free Underground Records
Composition du groupe
Membres Oss
Müül
Zeibel
Anciens membres Moris
Liba

Zlo, parfois stylisé ZLO, est un groupe de punk rock estonien. Leurs sonorités rappellent les Sex Pistols ou le Clash, à la production chaotique : leur album Machopask semble presque avoir été enregistré dans une cave et « mis en boîte » par des amateurs. Le son est très « sale » et la musique, énergique et militante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zlo est formé en avril 2001. Sur leur premier album, Machopask, sorti en 2002[1],[2], et dont le titre signifie littéralement « merde macho », on trouve une chanson se moquant des « fils à papa », une dénonçant le machisme... le groupe est donc nettement militant, on peut même voir dans la chanson Kristlik Umaasti un côté straight edge : la chanson dit que l'alcool est « une drogue chrétienne », autorisée par l'église alors que le cannabis ne l'est pas.

En 2014, ils jouent au festival Punk pole surnud, en juillet, aux côtés notamment des groupes False Pregnancy, Wagars, Electrobation, SS Robot, et Totally Obnoxious[3],[4].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Oss - guitare (depuis 2008)
  • Müül - chant (depuis 2008)
  • Zeibel - guitare (depuis 2008)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Moris - basse (2001-2008)
  • Liba - batterie (2001-2008)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Machopask
  • 2002 : Kohu-63 / ZLO - Uusi Maailma / Life Sucks (split)
  • 2014 : Kõik on OK! (CDr)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (de) « CDs/LPs/Singles - Reviews - ZLO », sur ox-fanzine.de (consulté le 24 avril 2017).
  2. (et) « Kõik on OK! - ZLO avaldas uue CD », sur kultuur.err.ee (consulté le 24 avril 2017).
  3. (et) « Punk pole surnud: Eesti suurim pungifestival toimub juulikuus Tartus (5) », sur publik.delfi.ee (consulté le 24 avril 2017).
  4. (et) « FOTOD: Punk pole surnud! Eesti vanim pungifestar ruigas Tartus täie rauaga (22) », sur publik.delfi.ee, (consulté le 24 avril 2017).

Lien externe[modifier | modifier le code]