Zerzura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zerzura (en arabe : زرزورة) est une ville ou oasis mythique.

Selon la rumeur, Zerzura a existé dans le désert à l'ouest du Nil en Égypte ou Libye. Dans Kitab al Kanuz, un manuscrit arabe datant du XIIIe siècle[1] ou du XVe siècle les auteurs inconnus décrivent une cité qu'ils nomment L'oasis des petits oiseaux. Un roi et une reine endormis auprès d'un trésor sont gardés par des géants noirs qui empêchent quiconque d'entrer ou de sortir du site. Il convient de tenir compte de la part de légendes répandues par des tribus noires Tebu qui nomadisent dans le Tchad et en Libye et dont les ancêtres effectuaient des razzias dans les oasis du Sahara.

Plus récemment, des explorations européennes ont recherché Zerzura dans le désert, mais sans aucun succès. Au XXe siècle, le britannique Ralph Bagnold et le hongrois László Almásy ont conduit une expédition en 1929-1930 dans une Ford T. En 1932, Almásy et Patrick Clayton découvrirent au cours d'une reconnaissance aérienne deux vallées dans le Gilf al-Kabir. L'année suivante, Almásy, encore lui, trouva un troisième oued et se considérait proche de sa quête. De son côté, Bagnold admettait qu'il s'agissait d'une simple légende.

En 1930, un club Zerzura fut créé regroupant les explorateurs. Ils devinrent amis et plusieurs d'entre-eux servirent comme officiers dans l'armée britannique au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.multilingualarchive.com/ma/enwiki/fr/Zerzura

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edmond Diemer et Théodore Monod, Zerzura, l'oasis légendaire du désert Libyque, Vent de Sable 2000
  • Saul Kelly, The Lost Oasis: The Desert War and the Hunt for Zerzura, Westview Press Inc 2004