Plaza de la Constitución

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Zócalo)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

El Zócalo
Image illustrative de l'article Plaza de la Constitución
El Zócalo
Situation
Coordonnées 19° 25′ 57″ Nord 99° 08′ 00″ Ouest / 19.4325, -99.13333
Pays Drapeau du Mexique Mexique
Ville Mexico
Morphologie
Type Place
Forme Carré
Longueur 240 m
Largeur 240 m
Histoire
Anciens noms La Plaza de la Constitución
Monuments cathédrale métropolitaine de Mexico ; Palacio Nacional

Géolocalisation sur la carte : Mexico

(Voir situation sur carte : Mexico)
El Zócalo

La Plaza de la Constitución, dont une partie est populairement nommée Zócalo, est une place (plaza mayor) de Mexico située dans le cœur du centre historique de la capitale.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le terme zócalo est lié à l'italien zoccolo qui signifie « piédestal » ou « socle ». Zócalo et zoccolo viennent tous deux du latin socculus qui est un diminutif de soccus ou « socque » en français[1].

Une Zacuali est une pyramide, équivalent des Zigourats mésopotamiennes et des Sikharas indiennes. On retrouve ce mot dans de nombreux noms de lieux mexicains comme par exemple Zacual-tipan (Hidalgo). Zacual-pan (Morelos). « La palabra “Zacualpan” proviene del náhuatl “Tza-cualli”, vocablo con el que se designaba a una pirámide y “pan” que quiere decir “encima”. En langue Nahuatl: "îtzacual tônatiuh, îhuân îtzacual mêtztli " (la pyramide du soleil et la pyramide de la lune). Source: http://nahuatl_french.fracademic.com/34054/TZACUALLI  

El Palacio de Zacuala (Teotihuacan), Zacoalco de Torres (Jalisco). Nahuatl: Tzacoalco; "place of closed water". 

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de la Plaza Mayor de Mexico (environ 1695) par Cristóbal de Villalpando.

Au XVIe siècle, les conquistadors édifièrent la place sur ce qui était le centre politico-religieux de Tenochtitlán, capitale de l'empire aztèque. Elle est bordée par la cathédrale métropolitaine de Mexico (au nord), et le palais du Gouvernement du District Fédéral (à l'est), siège du Pouvoir exécutif local. De plus, elle est entourée par des édifices commerciaux, administratifs et des hôtels.

En 1843, le général Antonio López de Santa Anna, président du Mexique pour son 6e mandat, organisa une conférence pour réfléchir à un monument pour l'indépendance de la nation au centre de la place qui avait accueilli jadis la statue équestre de Charles Quint. De nombreuses propositions furent faites par de grands architectes et celle d'un certain Griffo fut choisie. Mais passant outre cette sélection, Santa Anna décréta que la proposition de la colonne de l'indépendance de l'architecte Lorenzo de la Hidalgo serait construite. Le , le socle de la colonne — un bloc de marbre blanc de deux mètres et demi de haut — fut posé sur 300 planches de cèdre reposant sur 2 000 piles de bois. Néanmoins, par manque de fonds, la colonne ne fut jamais construite. Au fil des ans, alors que la pierre gisait toujours au milieu de la place, les habitants finirent par nommer cette partie de la place zócalo, qui en espagnol signifie le socle.

Plus largement, on nomme Zócalo la place principale des grandes villes mexicaines, où l'on trouve généralement une cathédrale.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

De nos jours, la Plaza de la Constitución est une attraction majeure de Mexico. Pour les mexicains, El Zócalo est la destination de nombreuses manifestations politiques ou syndicales, la place où s'expriment idées, revendications et inquiétudes. C'est aussi sur cette place que se tiennent des événements culturels et sportifs.

La place a connu de nombreux évènements artistiques et des célébrations nationales, en particulier celle du Grito de Dolores (appel à l'indépendance de 1810 de Miguel Hidalgo père de la révolution mexicaine).

Galerie[modifier | modifier le code]

Vue panoramique à 360° du Zocalo à Mexico.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]