Yokadouma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les villes du Cameroun
Cet article est une ébauche concernant les villes du Cameroun.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yokadouma
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Est
Département Boumba-et-Ngoko
Démographie
Population 63 962 hab.[1] (2005)
Densité 6,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 3° 31′ Nord 15° 03′ Est / 3.52, 15.05
Altitude Entre 600 et 900 m
Superficie 953 300 ha = 9 533 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Yokadouma

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Yokadouma

Yokadouma est une commune du Cameroun située dans la région de l'Est, à proximité de la frontière avec la République centrafricaine. C'est le chef-lieu du département du Boumba-et-Ngoko.

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 63 962 habitants[1], dont 21 091 pour Yokadouma Ville.

En 2012 la population est estimée à 75 648 habitants[2].

Structure administrative de la commune[modifier | modifier le code]

Yokadouma compte 81 villages qui ont chacun à sa tête un chef traditionnel de 3e degré. Ces chefferies sont regroupées en 3 cantons correspondant aux chefferies de 2e degré (Bidjouki, Mpou-Mpong et Kounabembe)[3].

Économie[modifier | modifier le code]

La principale activité économique de la ville est l'industrie forestière, favorisée par la présence de forêts à proximité.

Il existe également un peu d'agriculture, notamment un projet de relance des cultures de café et de cacao.

Quelque 5 000 personnes travaillent sur divers sites.

De nos jours, l'économie est basée sur la culture du cacao et l'agriculture. L'élevage est encore en voie de développement avec la mise en place de la pisciculture.

Évêché[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. Plan de développement communal de Yokadouma, juillet 2012.
  3. Monographie de la commune de Yokadouma. État des lieux prospectif, Arc-en-Ciel, août 2008, p. 25

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Daniel Stiles, Elephant meat trade in Central Africa : Cameroon case study, Occasional Paper of the IUCN Species Survival Commission No. 45, 63 p. (ISBN 9782831714165), [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]