Wu Zao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wu.
Dans ce nom, le nom de famille, Wu, précède le nom personnel.
Wu Zao
Nom de naissance Wu
Naissance
Décès
Activité principale
dramaturge, poétesse
Auteur
Genres

Wu Zao (chinois 吳藻 ; pinyin Wú Zǎo), née en 1799, morte en 1862 ou 1863, est une poétesse et dramaturge chinoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wu Zao est née à Renhe (l'actuelle Hangzhou) en 1799. Issue d'une famille de marchands, elle a sans doute été mariée à un homme d'affaires[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Dramaturge, Wu Zao est l'auteure d'un zaju, une pièce en un acte intitulée Le Portrait (Qiaoying), qui pourrait bien être un autoportrait. Dans cette pièce, elle s'intéresse à la condition féminine au travers du thème du travestissement[2]. La pièce est aussi connue sous le titre de Yinjiu jusao (Lire le Li sao tout en buvant)[1]. Après avoir été portée à la scène, la pièce est publiée en 1825. Le rôle masculin y joue une femme, Xie Xucai (nom qui est une référence à celui de Xie Daoyun). Prenant plaisir à se vêtir en homme, Xie se lamente sur ses talents méconnus et son ambition frustrée, situation due à son sexe[3].

Poétesse, elle est auteure de deux recueils de ci, Hualian ci et Xiangnan xuebei ci[1].

Traductions[modifier | modifier le code]

  • (en) Kang-i Sun Chang (dir.) et Haun Saussy (dir.), Women Writers of Traditional China: An Anthology of Poetry and Criticism, Stanford University Press, — Wu Zao, p. 601-616

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Anthony C. Yu, dans Chang et Saussy 1999, p. 601-602
  2. Roger Darrobers, Le Théâtre chinois, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », p. 63-64
  3. Wilt L. Idema, dans Victor H. Mair (éd.), The Columbia History of Chinese Literature, Columbia University Press, 2001, p. 839