Wochenende

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Week-end (homonymie).

Wochenende (en anglais : Weekend) est un film « sans images » réalisé par Walter Ruttmann en 1930, dont la particularité est de n'utiliser que la bande son d'une pellicule cinématographique.

Film sans images[modifier | modifier le code]

Le film est susceptible d'être projeté (et il le fut à diverses occasions, notamment à Berlin en mai 1930, puis lors du Deuxième congrès du film indépendant de Bruxelles) dans une salle de cinéma habituelle, une forme de "cinéma pour l'oreille", ou bien d'être considéré comme une œuvre sonore à part entière (diffusée par exemple par voie radiophonique, comme cela fut le cas en juin 1930, ou bien encore plus récemment, en 1994, où le "film" a été édité sous forme de mini CD). L'utilisation d'une pellicule cinéma permet notamment d'atteindre une durée de onze minutes et trente secondes, ce qui était impossible avec les disques de l'époque.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film tente de représenter le déroulement du week-end dans la semaine d'un travailleur par une succession de collages sonores. La représentation de l'univers du travail (conversations téléphoniques simulées, récitation d'un texte par un enfant à l'école, lecture d'un courrier par un chef d'entreprise, bruits mécaniques) est suivie de sons évoquant davantage la détente et le week-end (sifflotements, chants de chœurs, d'enfants joyeux, d'animaux, heure marquée par des cloches, miaulement de chat, débouchage d'une bouteille, etc.).

Commentaires[modifier | modifier le code]

Dans son livre Musiques expérimentales[1], le musicien et critique Philippe Robert présente Wochenende comme une anticipation remarquable de ce qui sera plus tard dénommé la musique concrète. En effet, en précurseur de certaines réflexions sur les objets sonores, qui seront menées par Pierre Schaeffer une vingtaine d'années plus tard, Ruttmann isole certains éléments (bruits) de la vie quotidienne pour réaliser une œuvre sonore organisée et cohérente, affranchie de ses causes physiques.

Divers[modifier | modifier le code]

Le film était considéré comme perdu jusqu'à ce qu'une copie soit retrouvée à New York en 1978.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. *Robert, Philippe Musiques expérimentales - Une anthologie transversale d'enregistrements emblématiques, Le mot et le reste, Marseille, 2007, (ISBN 978-2-915378-46-7), p.29-31

Liens externes[modifier | modifier le code]