Voxelia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voxelia
Création 2009
Disparition 2017
Fondateurs Renan Zéo, Mikaël Gonçalves
Forme juridique SAS
Siège social Belfort
Drapeau de France France
Direction Mikael GONCALVES (Président), Renan ZEO (Directeur Général)
Activité Editeur de logiciel
Produits Logiciels de simulation pour l'urbanisme
Effectif 7
Site web www.voxelia.comVoir et modifier les données sur Wikidata

La société Voxelia est un éditeur de logiciels de simulation pour l'urbanisme, qui permettent notamment d'effectuer une simulation dynamique (en mouvement) de nouvelles infrastructures avant de passer à la réalisation[1],[2],[3]. Voxelia est fondée en 2009 par des chercheurs et ingénieurs du laboratoire IRTS-SeT de l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM)[4],[3].

En 2014, Voxelia est lauréat du Réseau Entreprendre[2]. L'entreprise s'est fait remarquer en travaillant sur plusieurs projets publics et médiatisés, notamment :

  • La modélisation du site de Malsaucy en configuration accueil du festival rock des Eurockéennes[4].
  • La modélisation du foncier du Port de Paris, afin d'effectuer des simulations autant pour l'implantation des nouveaux bâtiments que pour la simulation de la circulation et de l'accostage des bateaux [2].
  • La modélisation 3D de villes comme Brest, Strasbourg[5] ou Belfort[4], qui permettent d'effectuer des simulations, par exemple de trafic de piétons ou de transports collectifs, jusqu'à la simulation de la prise d'un virage par un bus[2].
  • La modélisation du Palais de Chaillot, à Paris qui permet au visiteur, à l'aide d'une borne interactive, de visiter le bâtiment à différentes époques, au passé (à l'origine) et au futur (après la rénovation en cours en 2016)[2].

En 2016, Voxelia participe avec Alstom et l'UTBM à un projet tripartite pour la réalisation d'un simulateur de conduite ferroviaire[6]

Voxelia développe et maintient la plateforme simulate, basée sur les systèmes multi-agents et conçue en partenariat avec le laboratoire IRTES-SeT de l'Université de technologie de Belfort-Montbéliard. Cette solution logicielle vise à simuler du trafic dans des maquettes 3D pour l'aide à la décision dans l'aménagement urbain.

La société est en liquidation judiciaire en février 2017[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]