Virus M de la pomme de terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Virus M de la
pomme de terre
Description de cette image, également commentée ci-après
Virus M de la pomme de terre
Classification
Type Virus
Groupe Groupe IV
Famille Betaflexiviridae
Genre Carlavirus

Espèce

Virus M de la pomme de terre
— auteur incomplet —, date à préciser

Le virus M de la pomme de terre (PVM, sigle de Potato virus M), est un phytovirus pathogène du groupe des Carlavirus, appartenant à la famille des Betaflexiviridae et à l'ordre des Tymovirales. Ce virusest transmis par des pucerons sur un mode non persistant. Il provoque un enroulement mou des feuilles sommitales (symptôme des « feuilles en cuiller ») ainsi que des symptômes de mosaïque sur le limbe foliaire. Sa distribution est mondiale ; il est présent notamment en Europe centrale et orientale. Outre la pomme de terre, le virus M peut affecter diverses Solanaceae, dont la tomate, ainsi que certaines Fabaceae, dont le haricot. Les dégâts aux cultures de pomme de terre sont variables selon les cultivars et les souches virales. La lutte contre cette virose est basée sur l'utilisation de plants certifiés indemnes de virus M. La recherche a permis d'identifier des gènes de résistance au virus M chez certaines espèces de pommes de terre sauvages, dont Solanum palustre et Solanum sparsipilum[1].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ivan Simko, Shelley Jansky, Sarah Stephenson et David Spooner, « Genetics of Resistance to Pests and Disease », sur National Agricultural Library's Digital Documents Repository of research and information on agriculture, food, and the natural environment, (consulté le 18 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]