Villa De Rooster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Villa De Rooster
Image dans Infobox.
Présentation
Type
maison d'habitation
Destination initiale
maison d'habitation
Destination actuelle
maison d'habitation
Style
Architecte
Construction
1903
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Avenue Besme 103, 1190 ForestVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

La villa De Rooster est un bâtiment Art nouveau situé à Forest[1], une des communes de Bruxelles, en Belgique.

Localisation[modifier | modifier le code]

Cette villa se situe au numéro 103 de l'avenue Besme, une avenue faisant face au parc de Forest. Elle se trouve à une centaine de mètres d'un autre immeuble de style Art nouveau, la maison Nelissen appelé aussi villa Beau-Site.

Historique[modifier | modifier le code]

L'immeuble a été construit par Alphonse Boelens (1877-1936), un architecte bruxellois, frère de Victor Boelens aussi architecte. Une pierre du soubassement reprend le texte suivant : "ALPH-Boelens Arch-Bruxelles". Cette villa a été réalisée en 1903 pour R. De Rooster, un commerçant qui avait fait construire quelques années auparavant une autre demeure au no 105 mais qui sera détruite en 1932.

Architecture[modifier | modifier le code]

Cette villa à trois façades vaut essentiellement pour la qualité architecturale et décorative de sa façade située le long de l'avenue. Cette façade à rue est asymétrique et compte deux travées ainsi qu'une travée d'angle. Les façades sont construites en brique blanche interrompue par des bandeaux de pierre calcaire.

La travée de droite, plus haute et plus étroite est en ressaut, entourée par deux pilastres. La porte d'entrée en bois peint, à deux battants, possède une ferronnerie et des vitraux aux motifs végétaux que l'on retrouve aussi dans l'ornement de la baie d'imposte. On peut voir trois sgraffites placés aux allèges des baies des trois étages.

La travée de gauche possède un soupirail en triplet avec encadrement en pierre sculptée en courbes. L'élément le plus remarquable de la façade est la grande baie vitrée du rez-de-chaussée réalisée sous un arc outrepassé et précédée d'un garde-corps en ferronnerie. Les deux portes-fenêtres des deux étages surmontées de sgraffites sont placées en retrait par rapport au corps du bâtiment, formant ainsi deux balcons protégés par des garde-corps mixtes (bois et ferronneries).

La travée d'angle possède une marquise en fers forgés et deux sgraffites placés aux allèges des baies rectangulaires des étages[2].

La baie du rez-de-chaussée et le soupirail en triplet.
La baie du rez-de-chaussée (détail).

Classement[modifier | modifier le code]

La villa fait l'objet d'un classement depuis le .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • BORSI, F., WIESER, H., Bruxelles capitale de l’Art nouveau, Mark Vokaer éd., Bruxelles, 1992 (Collection Europe 1900).
  • Guide de Bruxelles, XIXe et Art nouveau, Eiffel édition et CFC édition, Bruxelles, 1990.
  • HUSTACHE, A., Forest, CFC édition, Bruxelles, 1999 (Guides des communes de la région bruxelloise).
  • VERNIERS, L., Histoire de Forest-lez-Bruxelles, A. de Boeck, Bruxelles, 1949.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Loze, Dominique Vautier et Marina Vestre, Guide de Bruxelles XIXe et Art Nouveau, Eiffel Editions - CFC Éditions, 1990
  2. « Inventaire du patrimoine architectural de la région Bruxelles-Capitale : Avenue Besme , 103 », sur http://www.irismonument.be (consulté le )