Viaduc du Malleco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Chili image illustrant les ponts image illustrant le chemin de fer
Cet article est une ébauche concernant le Chili, les ponts et le chemin de fer.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Viaduc du Malleco
Image illustrative de l'article Viaduc du Malleco
Géographie
Pays Chili
Région Araucanie
Province Malleco
Commune Collipulli
Coordonnées géographiques 37° 57′ 47″ S 72° 26′ 20″ O / -37.963056, -72.43888937° 57′ 47″ S 72° 26′ 20″ O / -37.963056, -72.438889
Fonction
Franchit Malleco
Fonction Pont ferroviaire
Caractéristiques techniques
Type Pont en treillis à 5 travées
Longueur 347,5 m
Hauteur 102 m
Matériau(x) Acier doux
Construction
Construction 1886-1890
Inauguration
Ingénieur(s) Victorino Aurelio Lastarria
Maître(s) d'œuvre Schneider et Cie
Historique
Protection Monumento Nacional de Chile

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Viaduc du Malleco

Le viaduc du Malleco (en espagnol : Viaducto del Malleco) est un pont ferroviaire chilien franchissant la rivière Malleco au sud de la ville de Collipulli dans la province de Malleco en Araucanie.

Construit de 1886 à 1891, il fut inauguré le par le président du Chili José Manuel Balmaceda[1]. Avec 102 m de hauteur, il était considéré lors de sa mise en service comme le plus haut pont ferroviaire du monde[2].

Sa construction fut confiée à la firme parisienne Schneider et Cie. On attribue souvent à tort sa construction à Gustave Eiffel qui présenta également un projet mais qui fut rejeté par les autorités chiliennes[3].

Le viaduc du Malleco a été déclaré Monumento Nacional de Chile en 1990 lors de son centenaire[2]. En 1998, le Chili propose à l'UNESCO son inscription sur la liste du patrimoine mondial[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Malleco Viaduct sur le site de l'UNESCO
  2. a et b (es) Consejo de Monumentos Nacionales
  3. Henry Grattan Tyrrell, History of Bridge Engineering, Published by The author, Chicago, 1911, p. 384

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :