Viaduc de Montlouis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Viaduc de Montlouis
Image illustrative de l’article Viaduc de Montlouis
Géographie
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Commune Vouvray/Montlouis-sur-Loire
Coordonnées géographiques 47° 23′ 37″ N, 0° 49′ 08″ E
Fonction
Franchit Loire
Fonction pont ferroviaire
Caractéristiques techniques
Longueur 383 m
Portée principale 24,5 m
Matériau(x) béton armé, pierre
Construction
Construction 1843-1846 (reconstruit en 1946)
Ingénieur(s) Romain Morandière

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Viaduc de Montlouis

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

(Voir situation sur carte : Indre-et-Loire)
Viaduc de Montlouis

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Viaduc de Montlouis

Le viaduc de Montlouis, construit entre 1843 et 1846, est, avec un autre ouvrage achevé en 1989, un des deux ponts ferroviaires permettant de franchir la Loire dans la commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire). Il est situé au point kilométrique 225+240 de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi relative à l'établissement des grandes lignes de chemin de fer en France, promulguée le , prévoit la construction de plusieurs grandes lignes de chemin de fer, dont l'une relierait Paris à la frontière espagnole par Tours et Bordeaux. La construction d'un pont avec piles en maçonnerie et tablier en bois sur la Loire, à hauteur de Montlouis-sur-Loire, est lancée à la fin du premier semestre 1843, mais l'ingénieur chargé du projet, Romain Morandière, propose un autre projet, plus économique, avec des arches en maçonnerie. Le projet de Romain Morandière est approuvé en août, et servira d'exemple pour d'autres projets de pont ferroviaire.

Le viaduc est partiellement détruit lors des combats en 1870 et en 1940, avant d'être totalement détruit par les bombardements alliés en 1944. Il est reconstruit en 1946.

Description[modifier | modifier le code]

L'ouvrage a une longueur totale de 373 mètres. Il compte onze travées de 24,75 mètres. Depuis sa reconstruction en 1946, il est construit en béton armé, avec un revêtement en pierre.

Il supporte une ligne ferroviaire électrifiée à deux voies, reliant Paris à Bordeaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]