Veude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Veude (homonymie).
la Veude
la Veude à hauteur de Rivière.
la Veude à hauteur de Rivière.
Caractéristiques
Longueur 42,2 km [1]
Bassin 412 km2 [2]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 1,23 m3/s (Lémeré) [2]
Nombre de Strahler 4
Organisme gestionnaire EPTB Loire[3]
Régime pluvial
Cours
Source dans le bois de la Brangeardière
· Localisation Thuré
· Altitude 150 m
· Coordonnées 46° 50′ 22″ N, 0° 25′ 25″ E
Confluence la Vienne
· Localisation entre Anché et Rivière
· Altitude 36 m
· Coordonnées 47° 08′ 45″ N, 0° 17′ 24″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Mable
· Rive droite Font Benête
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Indre-et-Loire, Vienne
Arrondissements Châtellerault, Chinon
Cantons Châtellerault-1, Châtellerault-2, Sainte-Maure-de-Touraine, Chinon
Régions traversées Centre-Val de Loire, Nouvelle-Aquitaine

Sources : SANDRE:« L71-0300 », Géoportail, Banque Hydro

La Veude est une rivière française qui coule dans les départements de la Vienne et d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine. C'est un affluent gauche de la Vienne, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Veude près de sa confluence à hauteur de Rivière.

La Veude prend sa source sur le territoire de la commune de Thuré, à 150 m d'altitude[4], dans le bois de la Brangeardière, dans le département de la Vienne.

Elle se dirige d'emblée vers le nord-nord-ouest, direction qu'elle ne quitte plus jusqu'à la fin de son parcours[5] de plus de 42,2 kilomètres[1],[note 1]

Elle se jette dans la Vienne en rive gauche, à 36 m d'altitude[6], à la limite entre les communes d'Anché et de Rivière, à peu de distance en amont de la ville de Chinon.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

La Veude traverse ou longe les quatorze communes[1] suivantes, d'amont en aval, dans le département de la Vienne, Thuré, Sossais, Saint-Gervais-les-Trois-Clochers et Saint-Christophe, et dans le département d'Indre-et-Loire : Jaulnay, Razines, Braslou, Braye-sous-Faye, Chaveignes, Champigny-sur-Veude, Assay, Lémeré, Ligré, Anché et Rivière.

Soit en termes de cantons, la Veude prend source dans le canton de Châtellerault-1, traverse le canton de Châtellerault-2, canton de Sainte-Maure-de-Touraine, conflue dans le canton de Chinon, dans les arrondissement de Châtellerault et arrondissement de Chinon.

Toponyme[modifier | modifier le code]

La Veude a donné son hydronyme à la commune de Champigny-sur-Veude.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'EPTB Loire, sis à Orléans[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est donc de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Veude à Lémeré[modifier | modifier le code]

Le débit de la Veude a été observé durant une période de 12 ans (1997-2008), à Lémeré, localité du département d'Indre-et-Loire située peu avant son confluent avec la Vienne[2]. La surface étudiée est de 412 km2, soit la presque totalité du bassin versant de la rivière[réf. nécessaire][note 2].

Le module de la rivière à Lémeré est de 1,23 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : L7123001 - La Veude à Lémeré pour un bassin versant de 412 km2[2]
(Données calculées sur 12 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

La Veude présente des fluctuations saisonnières de débit bien marquées, comme très souvent dans le bassin de la Loire. Les hautes eaux se déroulent en hiver et au début du printemps, et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 1,59 à 2,32 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum en janvier). À partir du mois de mai, le débit baisse progressivement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu de juillet à octobre inclus, entraînant une baisse du débit mensuel moyen jusqu'au plancher de 0,309 m3/s au mois de septembre, ce qui reste très confortable. Mais ces moyennes mensuelles cachent des fluctuations plus prononcées sur de courtes périodes ou selon les années.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,011 m3/s (onze litres/s), en cas de période quinquennale sèche, ce qui est doit être considéré comme très sévère, le cours d'eau étant alors réduit à peu de chose. Mais ce fait est assez fréquent parmi les rivières des plaines ligériennes.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues sont généralement assez modérées, ce qui contraste avec le régime de la plupart des cours d'eau du bassin de la Vienne. La série des QIX n'a jamais été calculée étant donnée la trop faible durée d'observation des débits de la rivière.

Le débit instantané maximal enregistré à Lémeré a été de 18,1 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 16,5 m3/s le lendemain 29 décembre.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La Veude est une rivière très peu abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 94 millimètres annuellement, soit moins du tiers de la moyenne d'ensemble de la France (plus ou moins 320 millimètres par an). C'est largement inférieur à la moyenne du bassin de la Loire (245 millimètres par an) et aussi du Layon (139 mm/an) et du Loir (129 mm/an), autres cours d'eau de la région eux-mêmes fort peu abondants. Le débit spécifique (ou Qsp) atteint le chiffre très médiocre de 3,0 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le SANDRE 2017 affiche la "nouvelle" fiche du sandre L71-0300 de manière incomplète, sans bassin versant ni affluents et sans carte, en bloquant l'indice de chargement à 14 %
  2. probablement 439 km2 si la source du SANDRE sur L71-030A fiche gelée était fiable le 17 novembre 2011. Au passage cette fiche L71030A est toujours la mère de L71-0301, elle même mère du Mable, d'où l'ajout de la catégorie Catégorie:Source SANDRE inexacte

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - La Veude (L71-0300) » (consulté le 30 juin 2015)
  2. a, b, c, d et e Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Veude à Lémeré (L7123001) » (consulté le 30 juin 2015)
  3. a et b « Etablissement Public Loire » (consulté le 18 février 2017)
  4. Source de la Veudre sur Géoportail (consulté le 18 février 2017).
  5. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 18 février 2017)
  6. Confluence de la Veudre avec la Vienne sur Géoportail (consulté le 18 février 2017).