Variable parasite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les variables parasites (VP) sont des variables hors du contrôle du chercheur ou de l'expérimentateur.

Le but de l’expérimentateur est d'obtenir une preuve sans ambiguïté de l’effet de telle variable indépendante (VI) sur telle variable dépendante. Pour cela, il faudrait avoir des groupes de sujets équivalents en tous points hormis les différences induites par les modalités de la variable indépendante. En d’autres termes, il faudrait manipuler une variable indépendante et maîtriser toutes les autres.

Les variables indépendantes à maîtriser, appelées variables parasites, sont très nombreuses et souvent inconnues. Ainsi on essaie de contrôler les variables parasites dont le chercheur sait ou présume l’effet sur la variable dépendante. Les variables parasites fréquemment contrôlées sont :

(1) Les caractéristiques du sujet : le sexe, l’âge, appartenance religieuse, politique ou culturelle.

(2) Variable « expérimentateur » : lorsque plusieurs expérimentateurs recueillent des données, lorsque le sujet fait plusieurs tâches ou plus généralement appartient à plusieurs groupes expérimentaux.

Par exemple, si je m’intéresse aux performances dans différents tests de mémoire, il est important de conserver le même ordre de passage pour tous les sujets.

Comment éliminer les effets des variables parasites ? Les variables parasites contrôlées s’appellent variables contrôles.

Toutefois, toutes les variables parasites ne peuvent être contrôlées. On peut, par exemple, maintenir son effet constant sur la variable dépendante c’est-à-dire en considérant qu’une seule de ses modalités.

Par exemple, si le sexe a un effet sur la performance mnésique à des tests spatiaux, ne prendre que des groupes homogènes, soit uniquement des hommes, soit uniquement des femmes.