Utilisateur:Maroon/Apostasie : Témoins de Jéhovah

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Note : pour plus de clarté à la relecture, je mets quelques propositions en vert - Alchemica - discuter 29 mai 2008 à 18:55 (CEST)


Cet article traite de l'apostasie chez les Témoins de Jéhovah ; tant de sa définition telle que l'entend l'organisation elle-même au regard de la Bible et des sanctions prévues que des manifestations et causes probables du phénomène au sein et à l'extérieur de ce mouvement religieux.

L'apostasie est par définition le renoncement à la foi par sa propre volonté. (on peut peut-être mettre ici une définition tirée d'un dictionnaire tombé dans le domaine public comme référence, directement) Chez les Témoins de Jéhovah la définition de l'apostasie diffère de ce sens habituel ; elle est tirée de leur interprétation de la Bible ainsi que de l'expérience accumulée dans ce domaine[réf. nécessaire] (on doit sans doute pouvoir trouver des T. de G. de plusieurs époques pour illustrer, voire même la toute première qui ait abordé le sujet, mais je n'ai pas le CD-ROM bibliographique sous la main) et insiste sur l'idée de rébellion et révolte farouches. (hop, c'est déjà plus neutre, comme ça)

Une définition particulière[modifier | modifier le code]

Juste un essai de clarification

Les Témoins de Jéhovah font une distinction entre la perte de la foi, avec ou sans abandon officiel de sa religion (appelé « retrait volontaire »), l'excommunication ou « exclusion », qui n'est pas forcément irréversible, et l'apostasie selon la définition qu'en donne la Société Watchtower dans ses diverses publications. Bon, c'est peut-être pas trop mal comme intro, mais ça va être marrant à sourcer, tiens...) Seuls ceux qui se mettent en état de rébellion active se trouvent ainsi en position d'« apostasie », par exemple en induisant volontairement en erreur d'autres personnes, Témoins de Jéhovah ou non, à propos de ce groupe religieux, de façon à les en détourner, voire les transformer elles-mêmes en de nouveaux alliés.

On pourrait ici ajouter deux mots sur la parabole du fils prodigue, sur laquelle les TJ se basent souvent pour dire qu'un membre parti et revenu au sein du mouvement - donc un temps « apostat » au sens strict du terme selon le dico - est un sujet de réjouissance.

Origine de l'interprétation des Témoins de Jéhovah[modifier | modifier le code]

L'apostasie, seul péché impardonnable ?[modifier | modifier le code]

Selon les Témoins de Jéhovah, Dieu peut pardonner tous les péchés dont l'auteur se repentirait, à l'exception d'un type de péché appelé « péché contre l'Esprit Saint ». Ainsi en est-il de Judas Iscariote[réf. nécessaire], l'apôtre traître qui quitta Jésus durant le repas de la pâque juive de l'an 33 de notre ère pour le livrer aux Romains. La Bible condamne sévèrement Judas Iscariote en disant : « C’est vrai, le Fils de l’homme s’en va, comme c’est écrit à son sujet, mais malheur à cet homme [Judas] par qui le Fils de l’Homme [Jésus] est livré ! Il aurait mieux valu pour cet homme-là qu’il ne soit pas né[1] ».

Selon les Témoins de Jéhovah, il s'agit du péché de celui qui, connaissant très bien la Bible et ce que Dieu demande, décide volontairement de s'opposer à Dieu et à son Esprit Saint afin de détruire l'œuvre accomplie par son organisation[réf. nécessaire]. Les Témoins de Jéhovah se considérant comme l'organisation de Dieu, ceux qui s'opposent farouchement à cette dernière dans le but de faire abandonner ceux qui pratiquent peuvent se retrouver dans cette situation.[réf. nécessaire]

Le paragraphe suivant est à clarifier : je comprends le sens, mais pour un lecteur sans culture biblique et sans connaissance des TJ, ça serait sans doute assez chaud...

Ni les Témoins de Jéhovah, ni les 'ex-témoins' de Jéhovah eux-mêmes ne seraient en mesure de dire exactement si leur situation est un péché impardonnable, toutefois, les apostats s’en donneront personnellement une très forte idée, comme chacun s’évalue personnellement dans sa vie. Comme pour un tel homme il n'existerait pas d'espoir, souvent ce sont ceux qui se considèrent ainsi qui agissent comme apostats contre les Témoins de Jéhovah, telle leur façon de parler de l’apostasie. L'action d'une telle personne peut être apostate, toutefois certaines d’entre elles redeviendront Témoins de Jéhovah.[réf. nécessaire]

Actions[modifier | modifier le code]

Ceux qui sont qualifiés d'apostats ont des agissements très marqués par l'opposition farouche. On les rencontre parfois à l'entrée des salles du royaume et d'assemblée et se mêlent parfois aux Témoins de Jéhovah[réf. nécessaire]. Par divers moyens, des tracts, internet, mais surtout en parole, ils contestent ouvertement les dispositions des Témoins de Jéhovah. Devant leurs anciens coreligionnaires, selon ce qui était rapporté par la WatchTower et certains membres, ils usent souvent d'une ruse d'amabilité, amenant un sujet tordu par des demi-vérités et même des mensonges par des paroles douces qui détournent l'attention de la personne.[réf. nécessaire]

Leur but profond est, semble-t-il, de faire changer d'avis les Témoins de Jéhovah et non pas les gens en général. Ce sont des personnes grandement opposées à la prédication et qui ne reconnaissent absolument pas les Témoins de Jéhovah comme une religion. Ils donnent fréquemment des sobriquets disgracieux ou autre termes du genre afin de porter des propos qui relèvent peu de la réalité[réf. nécessaire]. Parfois il arrive que certains s'en prennent physiquement.[réf. nécessaire]

La ruse est très élevée chez eux, créant de très nombreux sites internet anti-Témoins de Jéhovah (l’auteur n’affirme pas que tous les sites sont ainsi), racontant beaucoup d'histoires déformées et des demi-vérités.[réf. nécessaire] Ces sites sont généralement peu crédibles et sont rarement une référence.

Réflexion et discussion[modifier | modifier le code]

Habituellement, pas toujours[modifier | modifier le code]

Selon les Témoins de Jéhovah quand ils discutent avec des apostats, les résultats et la réflexion qui s'en suivent sont parfois confus ou dénués de sens logique (voir l'extrait en fin d'article). Toutefois, si quelqu'un a une raison de contester une chose, les Témoins de Jéhovah se disent toujours prêts à l'écoute (ce qui est fortement contesté) pour savoir de quoi il s'agit et voir pourquoi on affirme de telles choses. Ce qui se produit trop souvent avec les apostats, c'est qu'il n'y a pas souvent de logique cohérente qu'on peut suivre et raisonner, contrairement à ceux qui posent de vrais problèmes et de vrais questionnements.[réf. nécessaire]

Ex. : si un vous affirme un enseignement erroné et que vous lui dites que c'est faux ou sans preuve, ou pire, vous apportez la preuve du contraire, soit : ils contesteront de façon inintelligible, soit ils ne répondent pas à la question. Plusieurs éviteront la question prétendant y avoir réellement répondu. Ce sont ces mêmes personnes qui reprendront mot pour mot tout ce que vous dites pour les décortiquer, mais ne porteront pas attention à ce que vous leur répondez en faisant de même.[réf. nécessaire]

L'action est décrite par les Témoins de Jéhovah comme une guerre théocratique contre Dieu, dans laquelle les Témoins de Jéhovah ne prennent pas de part contre l'ennemi, mais laisse Dieu faire avec le temps. Ils se contentent plutôt de continuer l'oeuvre qui leur a été confiée, selon eux, la prédication.

Pour mettre en pratique cet exemple, il suffit de 2 choses (réellement à stupide selon moi, mais efficace) : 1) trouver un sujet qui concernent les Témoins de Jéhovah et prendre parti complète pour eux à ce sujet 2) trouver un apostat. Vous aurez cependant besoin d'être convaincu vous-même du sujet abordé. Les apostats seraient plutôt rares et minoritaire en société[2].

Finalement, les apostats seront les seuls à s'opposer à des articles tels que celui-ci sans évoquer de raisons claires. S'ils ne peuvent agir sur les propos, ils feront des plaintes pour avoir gain de cause et sans nécessairement avoir de propos solides. C'est souvent l'intensité de leur action qui donnera raison et non pas les propos apportés.

Conscience[modifier | modifier le code]

Au niveau de la conscience, ce qui détermine l'apostat actif qui lutte contre les Témoins de Jéhovah est souvent l'enseignement qu'il a reçu. Ce même enseignement qu'il a approuvé et pour lequel il a donné sa vie se retourne contre lui le condamnant gravement. La base même de l'apostasie est souvent l'orgueil[3]. S’il ont un changement d'idée personnelle personne ne les retient. Ils peuvent affirmer avoir trouvé quelque chose de meilleur et en faire part à d'autres personnes, sans viser particulièrement les Témoins de Jéhovah. Toutefois, c’est ici que toute la différence se fait. Leur conscience les accuse, sachant que ce qu'ils font est une erreur, alors une façon d'agir est de faire de bonnes actions appuyant leur point de vue ou de lutter activement. Généralement, ceux qui désirent le pardon ne seront jamais apostats et chercheront des solutions.

C'est à ce point que le péché impardonnable se crée dans la tête de la personne selon sa connaissance et son propre jugement, quand il décide de se rebeller ouvertement une seule fois en pleine connaissance de cause et en plein trouble de conscience personnelle. Ses actions qui devaient le soulager viennent très souvent ajouter à la prise de conscience et au poids qu'il portait, renforçant le besoin d'agir contre ceux qui lui ont appris de telles choses. C'est une forme de cercle vicieux appris chez les Témoins de Jéhovah qui emprisonnent l'esprit de la personne. Très peu de gens agiront ainsi en quittant le mouvement religieux. Environ la moitié cherche le pardon et l'obtienne, l'autre moitié abandonne tout simplement et passe à autre chose. Les choses vont généralement en gradation beaucoup. Ces personnes sont parfois en grande détresse, mais après quelques années, le problème a tendance à s'atténuer. C'est peut-être le pourquoi qu'un nombre très petit sont parvenus à un pardon après avoir agi de façon farouchement opposés.

Intervention[modifier | modifier le code]

Les Témoins de Jéhovah ont du se résoudre à garder un registre avec quelques photos des personnes violentes voulant causer des ennuis dans les grands rassemblements. C'est ainsi que très peu d'évènements sont rapportés. Dès qu'ils sont repérés, ils sont généralement reconduits à l'extérieur du bâtiment sans plus d'histoire.

La meilleure intervention connue à ce jour pour éviter d'alimenter le phénomène et pour lutter contre les apostats, c'est tout simplement les éviter et ne pas discuter avec eux. Intervenir activement contre eux ou pour eux semble être source de souffrance.

Extraits[modifier | modifier le code]

Voici un extrait du 1er octobre 1909, paru dans la Tour de Garde, qui faisait remarquer le phénomène particulier et unique chez les Témoins de Jéhovah écrit par le 1er président de la Société WatchTower, Charles Taze Rusell :

«  Ceux qui rompent leurs relations avec la Société et aussi avec son travail, au lieu de prospérer eux-mêmes et d’édifier les autres dans la foi et les dons de l’esprit, semblent faire le contraire; ils font du mal à la cause qu’ils ont servie et avec plus ou moins de bruit, ils s’enfoncent graduellement dans l’oubli, se faisant du tort à eux-mêmes et aux autres qui ont aussi l’esprit querelleur. (...) Si quelqu’un pense pouvoir obtenir d’autres bonnes choses ou de meilleures à d’autres tables ou par eux-mêmes, qu’ils suivent leurs chemins. (...) Nous laissons aller les autres où bon leur semble chercher la nourriture et la lumière; mais il est étrange que ceux qui deviennent nos adversaires n’en fassent pas de même. Au lieu de dire, à la façon du monde, j’ai trouvé quelque chose de meilleur selon moi (je m’en vais), adieu! ils montrent de la colère, de la malice et de la haine; ils travaillent pour la chair et le Diable, agissant plus mal que les gens du monde. Ils semblent remplis de folie, vraie hydrophobie [symptôme de la rage] satanique. Quelques-uns nous frappent et prétendent que c’est nous qui les frappons. Ils sont prêts à dire et à écrire des faussetés, à faire des bassesses. »

Et l'article du 1er juillet 1997 paru dans la Tour de Garde ajoutait :

« Oui, les apostats publient des ouvrages qui recourent à la déformation des faits, aux demi-vérités et à la fausseté délibérée. Ils vont jusqu’à se poster devant les lieux où les Témoins tiennent leurs assemblées pour prendre au piège les chrétiens sans méfiance. Il serait donc dangereux de se nourrir par curiosité de tels écrits ou d’écouter leurs propos injurieux! Même si nous pensons être hors d’atteinte, le risque existe néanmoins. Pourquoi cela? La réponse réside en ceci: certaines publications rédigées par des apostats présentent des mensonges au moyen de "paroles doucereuses" et de "paroles artificieuses". (Romains 16:17, 18; 2 Pierre 2:3.) Pourrait-on espérer autre chose de la table des démons? Et même s’il arrive que les apostats avancent certains faits établis, ils sont habituellement sortis de leur contexte dans le but d’éloigner de la table de Jéhovah. Ces écrits se contentent de critiquer et de démolir! Il n’y a rien d’édifiant dans tout cela. Jésus a dit: "À leurs fruits vous les reconnaîtrez." (Matthieu 7:16). Au fait, quels fruits les apostats et leurs publications ont-ils produits? Leur propagande porte quatre caractéristiques. 1) L’habileté intellectuelle. Éphésiens 4:14 parle de "leur astuce à machiner l’erreur". 2) Un étalage d’érudition. 3) L’absence d’amour. 4) La malhonnêteté à divers égards. Ce sont précisément les ingrédients qui entrent dans la composition de la nourriture présentée sur la table des démons, qui n’ont d’autre objet que de miner la foi des serviteurs de Jéhovah. »

(fin de l'article)

Sources[modifier | modifier le code]

La recherche de ce sujet a demandé beaucoup de temps et les bibliographies et autres liens seront ajoutées bientôt à l'article. Des témoignages pourraient être bientôt affichés après mes propres recherches personnelles et après les nombreuses rencontres de personne à personne qui ont été très révélatrices, très étonnante. Ce phénomène semble plutôt unique en son genre, bien que d'autres phénomènes de société assez semblables aient été présentées sur l'intégration de divers groupes ethniques en pays occidental.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Saintes Écritures, Traduction du Monde Nouveau - Marc 14:21.
  2. Les témoins de Jéhovah tiennent des listes de telles personnes actives. Le recensement de ces personnes seraient de quelques individus par millions.
  3. Deux façons l’orgueil est présentée : 1) soit il s’agit d’orgueil de s’être fait avoir et ne pas l’accepter 2) soit il s’agit d’orgueil de refuser d’admettre qu’ils ont fait une erreur et qu’ils doivent se corriger.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Études perspicaces des écritures, volume I, page 139

Tour de Garde 1er juillet 1994, p. 12