Une langue est un dialecte avec une armée et une marine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une langue est un dialecte avec une armée et une marine est un aphorisme popularisé par le linguiste yiddish Max Weinreich (1894-1969), pour souligner la différence arbitraire entre un dialecte et une langue, ainsi que le fait qu'une langue est propagée par un État fort, puissant et déterminé.

La citation originale en yiddish est : « אַ שפּראַך איז אַ דיאַלעקט מיט אַן אַרמיי און פֿלאָט » (a shprakh iz a dialekt mit an armey un flot)

La phrase est parfois attribué au maréchal Hubert Lyautey (1854-1934) qui l'aurait dite lors d'une réunion hebdomadaire de l'Académie française et Jean Laponce lui donne même le nom de « loi de Lyautey »[1],[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Wallot (dir.) et University of Ottawa. Centre de recherche en civilisation canadienne-française, La gouvernance linguistique : le Canada en perspective, Presses de l'Université d'Ottawa, (ISBN 2-7603-0589-9, ISSN 1480-4735, OCLC 144083181, lire en ligne), p. 13
  2. Jean Laponce, Loi de Babel et autres régularités des rapports entre langue et politique, Presses de l'Université Laval, (ISBN 2-7637-8410-0, OCLC 85775351, lire en ligne), p. 113