Une ferme en T.R.O.P

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une ferme en T.R.O.P
La pièce jouée par le Théâtre de l'Or bleu de Tarbes. Les comédiens entourent le cochon, Craonès-Shunderberland-Quille-Oreilles 6153
La pièce jouée par le Théâtre de l'Or bleu de Tarbes. Les comédiens entourent le cochon, Craonès-Shunderberland-Quille-Oreilles 6153

Auteur Yves Garric
Genre Comédie
Nb. d'actes 2
Durée approximative 1h30
Dates d'écriture 1987
Metteur en scène Bernard Cauhapé
Lieu de création en français Théâtre de l'Emporte Pièce
Personnages principaux
*Michel, le fermier
  • Xavier Dupérail, l'administratif
  • Vache Holstein 2025
  • Vache Holstein 3152
  • Le cochon, Craonès-Shunderberland-Quille-Oreilles 6153
  • Le broyeur-compacteur

Une ferme en T.R.O.P est une pièce de théâtre en deux actes d'Yves Garric. Cette comédie, qui fut considérée comme d'avant-garde à sa création en 1987, est l'une de celles du répertoire théâtral d'Yves Garric qui traite plus spécifiquement du monde agricole et du monde rural. S'y trouve dépeint, sous une forme fantaisiste qui emprunte un peu à tous les genres du théâtre, une agriculture  en proie au productivisme, à la rentabilité, à la course au rendement. Plus largement, elle traite de l'exode agricole et, partant, de la précarité de l'emploi : au point que des intermittents du spectacle[1] s'y sont reconnus. Les questions qu'elle soulevait déjà en 1987 sont toujours d'actualité. Ce qui explique qu'elle soit toujours très jouée[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est la course effrénée au rendement dans la ferme de Maryse et Michel Rascalou. Les fermiers s'activent sous la houlette tyrannique des animaux d'élevage, des machines, à commencer par le tracteur Cent Chevaux Quatre Roues Motrices qui, non contents d'être dotés de la parole, sont encore plus gagnés par les idées productivistes que les humains eux-mêmes. Mais cette course-poursuite au rendement ne suffit pas. Les ordinateurs de la technocratie européenne classent la ferme des Rascalou dans la catégorie T.R.O.P : « Terminal Rural Occupation Plan ». Une mesure qui a pour but de réduire les excédents communautaires[3],[4]. Désormais, la production va pouvoir continuer mais elle devra être détruite sur place avant d'être indemnisée. Une nouvelle machine fait son apparition sur l'exploitation : le Broyeur-Compacteur que les autres protagonistes surnomment la « Bouche à merde »[5]. Jusqu'à un dénouement inattendu...

Lieux de représentation[modifier | modifier le code]

Francophonie

La pièce est jouée dans toute la Francophonie par des troupes amateurs[6], par des étudiants[7] et des troupes professionnelles, liste non exhaustive : Compagnie de l'Or bleu de Tarbes[8], Troupe du Castella[9]...

Langue occitane

Une ferme en T.R.O.P est également traduite en occitan sous deux versions :

  • L'une, Una bòria en T.R.O.P, dans une traduction de Joan-Loïs Cortial publiée, en édition bilingue, par les éditions du Rouergue[10]. La troupe Los Faïsseliers d'Agen en Aveyron l'a notamment jouée, dans une mise en scène de Paul Bony.
  • L'autre version est gasconne : Ua bòrda en T.R.O.P, dans une traduction de Gilabert Narioo publiée par l'Ostau Bearnés[11] et jouée par Los Comelodiens de Sault de Navailles (Pyrénées-Atlantiques), dans une mise en scène de Fernand Dauguet[12].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Distribution des acteurs par ordre d'entrée[modifier | modifier le code]

  • Vache Holstein 2025
  • Vache Holstein 3152
  • Le tracteur, Cent-chevaux-quatre-roues-motrices
  • Le coq
  • la poule
  • Le fermier, Michel
  • La fermière, Maryse
  • Le cochon, Craonès-Shunderberland-Quille-Oreilles 6153
  • Le vieux voisin
  • La vieille voisine
  • L'administratif, Xavier Dupérail
  • Le broyeur-compacteur
  • Le mécanicien

Citations[modifier | modifier le code]

  • L'administratif : Il épelle... en anglais : "Terminal Rural Occupation Plan"... C'est la solution extrême qu'ont malheureusement dû imaginer les ministres de l'Agriculture de la Communauté pour réduire les excédents agricoles. La classification "T.R.O.P" - "Terminal Rural Occupation Plan" - a été instaurée voici quelques mois. Sont désormais versées dans cette catégorie les exploitations les moins viables. Elles sont scientifiquement repérées par ordinateur, en fonction de critères minutieusement établis, qui prennent essentiellement en compte la rapport taille-productivité-aptitude au développement.
  • La fermière : Et en plus, vous allez afficher notre misère sur un panneau ! Tout le monde nous appellera "la famille T.R.O.P.".
  • Le broyeur-compacteur : Ce n'est pas de gaieté de cœur que nous réduisons en bouillie de beaux fruits qui ne demanderaient qu'à être croqués, des animaux dont la chair ferait les délices des consommateurs. Nous n'avons pas un cœur de pierre. Nous ne restons pas insensibles à la fraîcheur d'une salade verte, au teint d'une pêche, à l'appel d'une tomate mûre à souhait, à l'onctuosité d'un lait bien crémeux comme celui que vous produisez vous-mêmes, je me plais à le souligner, Mesdames, et à vous en féliciter.
  • La vache 3152 : Tiens, la Bouche à Merde qui se réveille ! Et elle a du bagout, la Bouche à Merde, de si bon matin ! Même qu'elle voudrait nous faire la morale...
  • La poule : Mais qu'est-ce que t'as dans ton assiette ?--Ça a un' couleur qui m'inquiète.--C'est ni tendre, ni dur, ni mou.--A vrai dire', ça n'a pas de goût.
  • Le coq : Rendement ! Rendement ! Trois cents poulettes à l'heure, qui dit mieux ! Trois cents petites poules à l'heure ! Rendement ! Rendement !

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lalanne-Trie. « Une ferme en TROP » », sur ladepeche.fr (consulté le 26 janvier 2016) : « ...la Compagnie du Théâtre de l'Or bleu, de Tarbes, se produira sur la scène du Lalano avec « Une ferme en TROP », pièce écrite par Yves Garric. Cette comédie, à l'origine, avait été mise en scène pour soutenir les intermittents du spectacle et dénoncer la précarité de l'emploi visible également dans d'autres milieux. »
  2. « Contact - Site de theatre-sous-la-dent ! », sur www.theatre-sous-la-dent.net (consulté le 27 janvier 2016)
  3. « Lalanne-Trie. « Une Ferme en TROP » », sur ladepeche.fr (consulté le 25 janvier 2016) : « Cette pièce suscite le débat avec une arme redoutable : le rire. « Une Ferme en TROP » est une pièce qui apparaît d'une étonnante perspicacité avec le recul du temps : plusieurs années avant l'heure, toutes les dérives de l'agriculture y sont dénoncées. Yves Garric, journaliste sur « France 3 », spécialisé dans les sciences de la terre et de l'univers, qui est l'auteur de cette pièce, en a écrit de nombreuses autres et dans lesquelles il tire, avec le même sens de l'anticipation, la sonnette d'alarme sur les atteintes à la planète aussi bien que sur les inepties de l'agriculture productiviste ou sur celles de la communication et des médias. »
  4. Odile Faure, « Portes ouvertes dans les fermes du Béarn », sur SudOuest.fr (consulté le 25 janvier 2016) : « Une pièce de théâtre sera donnée samedi soir, chez Odile Britis, à Saint-Armou. « Une ferme de trop » décrit le monde paysan avec humour, histoire de dédramatiser ! »
  5. « ELSA T », sur ELSA T (consulté le 25 janvier 2016) : « " Rendement! Rendement!..." C'est le cri de guerre de cette ferme où tout le monde court derrière la productivité : le fermier et la fermière, cent-chevaux-quatre-roues-motrices, le tracteur, les vaches Holstein... Jusqu'au jour où tombe le couperet : la ferme est classée "T.R.O.P." (Terminal Rural Occupation Plan). C'est désormais pour un personnage nouveau venu, le Broyeur-Compacteur (élégamment surnommé "la bouche à merde") que tout le monde va travailler... »
  6. completdesign, arad, romania, « - Amifran », sur amifran.ro (consulté le 25 janvier 2016)
  7. « La Theatrotheque.fr / La bibliothèque du théâtre en ligne », sur www.theatrotheque.com (consulté le 25 janvier 2016)
  8. « Tilhouse. A la ferme de Baptistou », sur ladepeche.fr (consulté le 25 janvier 2016) : « Dans l'amphithéâtre naturel de la prairie, un décor idéal en la circonstance, la Compagnie de l'Or Bleu, de Tarbes, nous a servi une savoureuse création de la vie à la ferme « Une ferme de trop », mise en scène par Hervé Carrère. »
  9. « Valence-sur-Baïse. Soirée cabaret pour les 30 ans du Castella », sur ladepeche.fr (consulté le 25 janvier 2016) : « Si nous devions retenir la pièce la plus marquante, celle qui obtint le plus de succès, sans contestation aucune, nous citerions La Ferme en T.R.O.P, d'Yves Garric, que la troupe du Castella joua une quarantaine de fois dans le Grand Sud-Ouest, et, témoignage de la qualité de la prestation, fut sélectionnée pour disputer, en 1984, à Montpellier, le Masque d'or. »
  10. « Catalogue SUDOC », sur www.sudoc.abes.fr (consulté le 29 janvier 2016)
  11. Yve Garric et GilabeÌ€rt NarioÌ€o, Ua boÌ€rda en T.R.OÌ€.P, Per No, coll. « Te » (lire en ligne)
  12. « Sans titre », sur www.loscomelodians.fr (consulté le 29 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]