Ulrich Köhler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ulrich Köhler est un réalisateur allemand né le à Marbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait partie de la "nouvelle nouvelle vague" allemande. Köhler étudié les Beaux-arts à Quimper, de 1989 à 1991, où il assiste à de régulières interventions de Douchet, en Bretagne comme à Paris. Il se tourne ensuite vers la philosophie puis la communication audiovisuelle à l'école des Beaux-arts de Hambourg. Il tourne ses premiers courts-métrages pendant ses études, qui se terminent en 1998. Parmi ses influences, il reconnaît : Michelangelo Antonioni, Hong Sang-soo, Bruno Dumont[1]...

Son premier long-métrage, Bungalow, figure au Panorama de la Berlinale 2002. Son deuxième long-métrage Montag kommen die Fenster (dans lequel apparaît entre autres l'ancien joueur de tennis Ilie Nastase) passe au Forum des jeunes réalisateurs dans le cadre de la Berlinale 2006 : « Ce qui m’intéresse, c’est la mise en question de la cellule familiale. De quelle façon on peut mettre en cause une société allemande socio-libérale pseudo-progressiste. Quelles sont les choses qui peuvent mettre en doute tout cela. La maison est donc importante », explique le réalisateur à propos de son film[1].

En 2011, il obtient l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à Berlin pour son film La Maladie du sommeil (Die Schlafkrankheit).

Köhler est généralement considéré comme appartenant à l'« École de Berlin », où il vit avec sa compagne la réalisatrice Maren Ade.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Ulrich Köhler est également le scénariste de tous les films qu'il réalise.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Bungalow
    • Festival du film de Thessalonique 2002 : Alexandre d'argent
    • Festival du film de Schwerin 2002 : Flying Ox
    • Prix de l'association des critiques allemands de cinéma 2002 : meilleur acteur (Devid Striesow)
    • BAFICI (Buenos Aires) 2002 : meilleur acteur (Lennie Burmeister)
  • La maladie du sommeil
    • Festival du Film de Berlin 2011 : Ours d'argent du meilleur réalisateur

Sélections non récompensées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nicole Gabriel et Nicolas Villodre, « Interview d'Ulrich Köhler à propos de "Montag" », sur Objectif Cinéma

Liens externes[modifier | modifier le code]