UWE-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
UWE-2
Description de l'image Uwe-2 inside.JPG.
Données générales
Organisation Université de Wurtzbourg
Constructeur Université de Wurtzbourg
Domaine Miniaturisation
Statut échec déploiement
Lancement 23 septembre 2009 Centre spatial Satish-Dhawan
Lanceur PSLV
Fin de mission 23 septembre 2009
Identifiant COSPAR 2009-051D
Caractéristiques techniques
Masse au lancement kg
Plateforme CubeSat 1U
Contrôle d'attitude Stabilisé 2 axes
Orbite héliosynchrone
Périapside 726,7 km
Apoapside 719,2 km
Période 99,1 minutes
Inclinaison 98,3°
Excentricité .00179
Demi-grand axe 7 073,6 km

UWE-2, acronyme de Universität Würzburgs Experimentalsatellit 2 (satellite expérimental de l'Université de Wurtzbourg) est le deuxième nano-satellite artificiel de format CubeSat construit par des étudiants de l'université de Wurtzbourg.

Objectifs[modifier | modifier le code]

UWE-2 doit tester d'une part des méthodes et des algorithmes de contrôle d'attitude et d'autre part des paramètres permettant d'adapter les protocoles internet aux missions spatiales[1].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le satellite est de format CubeSat 1U (cube de 10 cm de côté avec une masse de 1 kg). Son orientation est stabilisée dans deux dimensions à l'aide d'aimants permanents qui interagissent avec le champ magnétique terrestre. Son orientation et les modifications de celles-ci sont déterminées par des capteurs de type MEMS : 1 capteur solaire sur chaque face, trois gyroscopes et des magnétomètres. Le satellite dispose d'un récepteur GPS ainsi que de capteurs solaires, magnétiques et inertiels à bord. La transmission de données vers la terre s'effectue sur la fréquence 437,385 MHz[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le 23 septembre 2009, la fusée indienne PSLV (PSLV-C14) place OceanSat-2 (charge utile principale) et trois autres CubeSats sur une orbite polaire à 730 km d'altitude et mis en service. Après son lancement aucun signal n'est émis par le satellite et celui-cu est considéré comme perdu. UWE-3 lui succède le 21 novembre 2013[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « UWE-2 », sur EO Portal, Agence spatiale européenne (consulté le 11 mars 2018)
  2. (en) Gunter Krebs, « UWE 1, 2, 3 », sur Gunter's space page (consulté le 11 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]