Tumbling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le gymnaste britannique Jordan Ramos, spécialiste du tumbling, en 2008.

Le tumbling (de l'anglais to tumble signifiant « culbuter ») est un sport de gymnastique acrobatique qui se pratique sur une piste élastique soutenue par des tiges en fibre de verre. Celle-ci mesure 25 mètres de long et 1,5 mètre de large. Elle est précédée d'une piste d'élan de 11 mètres et suivie d'un tapis de réception de 30 cm d'épaisseur.

Le tumbleur effectue une série de 8 mouvements de rebondissement pieds-mains ou pieds-pieds à grande vitesse (plus de 20 km/h de moyenne de vitesse de déplacement) et à très grande hauteur (plus de 4 m). Il enchaîne des figures acrobatiques qui lui permettent d'acquérir de la vitesse (tempo et flip, double salti ) pour réaliser des acrobaties de très haut niveau en 8 éme et dernier élément (double ou triple saut périlleux avec ou sans vrille). Une série de tumbling est notée par une série de juges qui évaluent le tumbleur selon la difficulté et l'exécution de l'exercice.

Ce sport a été discipline olympique aux Jeux de 1932Los Angeles) mais n'a plus figuré, depuis, au programme des Jeux. Le premier champion du monde français est Pascal Éouzan (1988 et 1990). Chrystel Robert prend alors la relève (1990, 1992, 1994, 1996) et reste la gymnaste française la plus titrée actuellement.

C'est à l'initiative d'Albert Moris, président d'un club de gymnastique de Paris (ASPLXX) que le tumbling va se développer à Paris en 1981. Cette discipline était déjà pratiquer à Evian sous la responsabilité de Maurice Mallet.

A paris, M. Moris va créer le premier centre régional de sports acrobatiques au sein de son club en 1982. Ce dernier sera très vite acheminé vers l'INSEP en 1984, avant de déménager à Rennes. L'entraîneur national est alors Eric Beck.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :