Tudor Ciortea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tudor Ciortea
Tudor Ciortea stamp.jpg
Tudor Ciortea sur un timbre roumain émis en 2003.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BucarestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Tudor Ciortea (BrașovBucarest ) est un compositeur roumain, également musicologue et professeur de musique.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Ciortea naît à Brașov[1] et commence ses études musicales sous la direction de Gheorghe Dima à Cluj. Il poursuit ses études au Conservatoire de Bucarest (aujourd'hui, Université nationale de musique) avec Ion Nonna Otescu et la composition, à Bruxelles avec Joseph Jongen et Paris, avec Nadia Boulanger et Paul Dukas. Il vit l'essentiel de sa vie à Bucarest, où il enseigne au Conservatoire de Bucarest pendant une trentaine d'années (1944–1973)[2],[3]. Parmi ses élèves figurent les compositeurs Liane Alexandra, Irina Odagescu, Maya Badian et Carmen Petra-Basacopol.

Ses compositions sont surtout centrées sur la musique de chambre et la mélodie sur des textes de poètes roumains. Il est influencé par l’impressionnisme de la musique de chambre française et les chants populaires de Transylvanie. Selon Nicolas Slonimsky, le meilleur de la musique de chambre de Ciortea est remarquable par sa « complexité contrapuntique ». En 1964, Ciortea remporte le prix George Enesco de l'Académie roumaine, pour son octuor intitulé Din isprdvile lui Păcală (« Les aventures de Păcală », 1961, rév. 1966)[4].

La maison Tudor Ciortea à Brașov contient certains objets personnels et des instruments, ainsi qu'un portrait de sa fille, la danseuse et chorégraphe Vera Proca-Ciortea. L'école de musique de Brașov est nommée en son honneur, Liceul de Muzica Tudor-Ciortea, tout comme chaque année, un festival de musique de chambre[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tudor Ciortea » (voir la liste des auteurs).
  1. Les dates exactes de la naissance Tudor Ciortea peuvent varier selon les sources. Les dates sont extraites des archives de la County Brașov County Library : (ro) Calendrier des anniversaires culturels locaux en 2013. Consulté le 25 avril 2013.
  2. (en) Julie Anne Sadie, Calling on the Composer: A Guide to European Composer Houses and Museums, p. 150. Yale University Press, 2005.
  3. (en) Nicolas_Slonimsky, « Modern Composition in Rumania », p. 240, The Musical Quarterly, Vol. 51, No. 1 1965. [lire en ligne].
  4. (en) Constantin C. Giurescu et Horia C. Matei, Chronological history of Romania, Editura enciclopedică română, National Commission of the Socialist Republic of Romania for UNESCO, 1974, p. 376.
  5. (ro) Liceul de Muzica "Tudor Ciortea". Istoric". Consulté le 25 avril 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]