Trionfo di Afrodite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trionfo di Afrodite est un concert scénique du compositeur Carl Orff. Il s'agit de la troisième et dernière partie de Trionfi, son triptyque dont le premier volet, et le plus connu, est Carmina Burana. Trionfo di Afrodite est inspiré de poèmes de Catulle et de Sappho et comprend une strophe d'un chœur d'Hippolyte d'Euripide.

Création[modifier | modifier le code]

La création eut lieu le 23 mars 1953 au Teatro alla Scala, à Milan.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • la fiancée (soprano)
  • le fiancé (ténor)
  • trois chefs de chœurs (ténor, soprano, basse)
  • Aphrodite (rôle muet)
  • vierges, jeunes hommes, vieillards, parents, amis, peuple (chœur, chœur dansé)

Argument[modifier | modifier le code]

Même s'il y a une « histoire » dans ce concert scénique, il n'y a pas vraiment d'intrigue à proprement parler. Les fiancés fêtent leurs noces. Les jeunes filles conduisent la fiancée à la chambre nuptiale au milieu des danses. Les hommes poursuivent le fiancé en chantant des airs satiriques. Aphrodite (symbole d'amour) achève le rituel.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • András Batta, Opéra, Éditions Köneman