Trencadis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’art image illustrant la céramique
Cet article est une ébauche concernant l’art et la céramique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lézard en trencadís au parc Güell à Barcelone.

Le trencadis[Note 1] est un type de mosaïque à base d'éclats de céramique, typique de l'architecture moderniste catalane. La suggestion d'un dessin cohérent et le passage brusque à un dessin chaotique caractérisent le trencadis. Cette technique est aussi appelée « pique-assiette ».

Les architectes catalans Antoni Gaudí et Josep Maria Jujol utilisèrent le trencadis dans de nombreux projets, dont le parc Güell est sans doute le plus célèbre. Gaudi a été le premier à utiliser cette méthode pour couvrir des surfaces courbes et irrégulières, comme pour les pavillons de la finca Güell sur l'avenue de Pedralbes, où les formes sinueuses obligeaient à casser les carreaux de céramique qui ne pouvaient pas être posés entiers.

En cassant les carreaux de céramique, on détruit les motifs qui y sont représentés. On choisit ensuite les morceaux de façon à réaliser une nouvelle composition décorative sans rapport avec les dessins d'origine. Cette technique permet d'obtenir des effets visuels différents de ceux obtenus avec la technique classique de réalisation des céramiques.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du catalan trencadís : « cassures », « éclats ».

Sur les autres projets Wikimedia :