Transsudat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un transsudat est un liquide extracellulaire obtenu par transsudation à partir de vaisseaux sanguins et sécrété de façon mécanique par une surface non-inflammée de l'organisme à travers un épithélium (muqueuse ou séreuse), par appel osmotique ou par surpression lors d'une stase vasculaire.

Il se différencie de l'exsudat par sa faible teneur en protéines (< 30 g/l)[1] et en leucocytes (< 300/mm³), ainsi que par son étiologie, qui n'est pas inflammatoire.

Le transsudat pur résulte d'une hypertension portale hépatique (aussi appelée intra-hépatique), donc touchant les vaisseaux intra-hépatiques, ou à une hypoprotéinémie. Sa teneur en protéines et en leucocytes est plus basse que celles du transsudat modifié et de l’exsudat. Il peut avoir pour origine une cirrhose, une fibrose, une tumeur, un shunt artério-veineux, dans le cas d'une hypertension portale hépatique, ou bien des fuites rénales ou hépatiques dans le cas d'une hypoprotéinemie.

Le transsudat modifié résulte d'une hypertension portale post-hépatique, donc touchant les veines hépatiques et la veine cave inférieure. Sa teneur en protéines et en leucocytes est intermédiaire à celle du transsudat pur et à celle de l’exsudat. Il peut avoir pour origine une insuffisance cardiaque, une péricardite ou une compression des veines en question, par une tumeur par exemple.

Exemples de transsudats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]