Veine hépatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les veines hépatiques (appelées sus-hépatique dans l'ancienne nomenclature française) sont des veines drainant le sang désoxygéné du foie et le sang désoxygéné et nettoyé (par le foie) de l'estomac, du pancréas, de l'intestin grêle et du côlon vers la veine cave inférieure.

Elles doivent être distinguées de la veine porte, cette dernière emmenant le sang du tube digestif vers le foie.

Elles naissent du parenchyme hépatique, plus exactement à partir des veines centrolobulaires du foie. Elles se jettent dans la veine cave inférieure.

Elles peuvent être divisées en deux groupes, supérieur et inférieur. Les veines du groupe supérieur naissent typiquement de la paroi postérieure du foie, sont au nombre de trois et drainent les lobes carré et gauche. Les veines du groupe inférieur proviennent des lobes droit et caudé, sont de nombre variable, et sont typiquement plus petites. Aucune d'entre elles n'a de valve.

Exploration[modifier | modifier le code]

Elles sont particulièrement bien visualisées lors d'une échographie hépatique.

Pathologie[modifier | modifier le code]

Elles peuvent être dilatées en cas d'augmentation de la pression dans les cavités droites du cœur, en particulier lors d'une insuffisance cardiaque ou d'une hypertension artérielle pulmonaire.

L'occlusion de ces veines est responsable du syndrome de Budd-Chiari.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Images[modifier | modifier le code]