Traité de Westminster (1655)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Westminster.

Le Traité de Westminster du est un traité de paix et de commerce entre la France et le Commonwealth d'Angleterre, qui rend plus pacifiques les relations entre ces deux puissances, alors que les Anglais entrent en guerre contre l’Espagne.

La France réclame en vain la restitition de l'Acadie, question qui ne sera réglée que par le traité de Bréda en 1667[1].

Le traité consacre la liberté du commerce entre les deux nations, notamment concernant les vins de France et les draps d'Angleterre, à la seule restriction pour ces derniers des vérifications ordinaires de leur qualité[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étienne de Silhouette, Roland Michel Barrin La Galissonière, Jean Ignace de La Ville, Mémoires des commissaires du Roi et de ceux de sa Majesté Britannique : sur les possessions & les droits respectifs des deux Couronnes en Amérique, vol. 1, de l'Imprimerie Royale, (présentation en ligne)
  2. Le correspondant, vol. 13, Waille, (présentation en ligne)