Torilis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Torilis
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Sous-famille Apioideae
Tribu Scandiceae
Sous-tribu Torilidinae

Genre

Torilis
Adans., 1763

Synonymes

  • Chaetosciadium Boiss., 1872[1]
  • Daucalis Pomel, 1874[1],[2]
  • Lappularia Pomel, 1874[1],[2]
  • Lorinsera Opiz, 1839[2]
  • Nigera Bubani, 1900[1]
  • Ozotrix Raf., 1840[1],[2]
  • Pullipes Raf., 1840[1],[2]

Torilis est un genre de plantes à fleurs herbacées annuelles ou vivaces de la famille des Apiaceae. Il comprend une vingtaine d'espèces originaires d'Eurasie.

Phytonymie[modifier | modifier le code]

Le genre est nommé par Michel Adanson en 1763[1],[2]. Son étymologie est inconnue[3].

Description[modifier | modifier le code]

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

Ce sont des herbes annuelles ou parfois vivaces, poilues, hispides ou pubères. La tige est érigée, très ramifiée, striée, feuillue de partout. Le limbe foliaire est de un à deux pennes ou pignon décomposé ; les segments ultimes sont lancéolés à oblongs, densément dentés à profondément lobés, les deux surfaces sont striées de poils apprêtés[4].

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

Les ombelles sont peu composées ou capitulées, terminales et/ou latérales ; les bractées sont peu nombreuses ou absentes ; il y a 2 à 12 rayons, s'étendant vers le haut, ou ombellules sessiles. Les bractéoles sont par deux ou huit, linéaires ou subulées. Les dents du calice sont petites, triangulaires à aiguës-lancéolées. Les pétales sont blancs ou rouge violacé, obovales, avec un apex étroit et infléchi, apprêtés-strigueux sur la surface abaxiale. Le stylopodium est épais, conique ; les styles courts[4].

Le fruit est rond-ovoïde ou oblong, aplati latéralement ; les côtes primaires filiformes, séticulées, les côtes latérales déplacées sur la surface commissurale ; les côtes secondaires cachées par des aiguillons denses, crochus vers le haut qui occupent tout l'intervalle. La graine est aplatie dorsalement en coupe transversale, la face concave. Le carpophore est bifide à l'apex, fendu sur 1/3 à 1/2 de sa longueur[4].

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

Le Torilis des champs est souvent confondu avec la Carotte sauvage avec qui il est souvent associé (plantes de milieu sec, à fort ensoleillement). Le Torilis est une plante à poils apprimés rêches (longs poils visibles chez la carotte) d'où sa tige scabre, mais sans poils sur la gaine foliaire (observables à la loupe de poche chez la carotte)[5].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (4 janvier 2020)[1] :

Répartition[modifier | modifier le code]

Les espèces sont réparties sur une bonne partie de l'Eurasie[2],[6] (exceptés la Sibérie, la Mongolie, l'Inde, l'Afrique de l'Ouest et centrale). Certaines ont été introduites aux Amériques[2].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les jeunes feuilles de Torilis arvensis et Torilis leptophylla sont comestibles. Celles du Torilis du Japon, ainsi que ses racines, sont consommées en Asie orientale, où la plante est indigène[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]