Tire-tique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Tire-tique.
Retrait d'une tique à la pince à épiler.

Un tire-tique est un petit outil qui permet de retirer l'intégralité d'une tique fixée sur un hôte, par un positionnement glissant serré sous la tête de l'animal, puis par un mouvement de rotation et de traction. Le tire-tique permet cette technique mécanique rapide d'extraction qui est la plus efficace, afin que la tique, et surtout sa tête et son rostre, ne régurgite pas ses toxines dans le corps de l'hôte.

L'outil est en forme de pied-de-biche et permet de saisir une tique pour la détacher par traction perpendiculaire à la peau accompagnée d'une rotation, en évitant d'arracher la tête de la tique[1].

La tique peut également être retirée à l'aide d'une petite pince à épiler, en utilisant la même méthode et en respectant les mêmes précautions. La manipulation est toutefois moins aisée qu'avec l'outil ad hoc.

Il ne faut pas l'extraire après traitement par l’éther, l’alcool ou tout autre liquide car cela peut entraîner une régurgitation de la tique dans le corps de l'hôte, et entraîner la transmission des agents responsables des borrélioses et notamment en Europe de la maladie de Lyme.

Les tire-tiques sont généralement en plastique et peu coûteux. Ils sont souvent vendus en deux tailles pour que le retrait de la tique soit mieux adapté à sa grosseur. On les trouve notamment en pharmacie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 16e Conférence en thérapeutique anti-infectieuse - Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Chapitre extraction, page 54. En ligne sur www.infectiologie.com, site visité le 22 juin 2016.