Thomas S. Monson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thomas Spencer Monson
Thomas S Monson.jpg
Thomas Spencer Monson, lorsqu’il était président de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours
Fonction
President of the Church
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Thomas Spencer MonsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Ann M. Dibb (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Arme
Conflit
Site web
signature de Thomas Spencer Monson
signature

Thomas Spencer Monson, né le à Salt Lake City et mort le [1] dans la même ville, est un dirigeant religieux américain. Il est le 16e président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours du à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Spencer Monson est l'un des dix enfants de G. Spencer et Gladys Condie Monson. Le , il épouse Frances Beverly Johnson (1927-2013) dans le temple de Salt Lake City. Ils auront trois enfants : Ann Monson Dibb, Thomas Lee Monson, et Clarke Spencer Monson.

Autorité générale de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours[modifier | modifier le code]

En 1963, Thomas S. Monson devient membre du Collège des douze apôtres, dont il est président de 1995 à 2008. Il est membre de la Première Présidence à partir de 1995 et est élu président de l'Église le .

De par son ministère, Thomas S. Monson est connu de dirigeants politiques et des affaires de nombreux pays et sa notoriété lui a permis d'être un porte-parole influent de l'Église. L'un de ses grands accomplissements est d'obtenir l'autorisation de construire un temple dans la République démocratique allemande, avant que ne tombe le rideau de fer. Ce temple est finalement construit à Freiberg et consacré en 1985. Il obtient même de ce pays la permission que des missionnaires de l'Église y entrent et en sortent, et ce avant la chute du mur de Berlin.

Cursus dans l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours[modifier | modifier le code]

Dirigeant scout[modifier | modifier le code]

Thomas S. Monson est membre du bureau national du scoutisme des États-Unis depuis 1969.

  • 1971 : reçoit la distinction du castor d'argent du scoutisme des États-Unis
  • 1978 : reçoit le bison d'argent, distinction suprême du scoutisme des États-Unis
  • 1993 : reçoit la distinction du loup de bronze du comité mondial du scoutisme

Responsabilités et distinctions civiles[modifier | modifier le code]

Thomas S. Monson et le président George W. Bush (à gauche) se saluent lors d'une visite du président des États-Unis au siège de l'Église à Salt Lake City en
  • 2011 : reçoit la plus haute distinction « Service Above Self » [Servir au-delà de soi-même] du Rotary Club de Salt Lake City.

Ouvrages de Thomas S. Monson[modifier | modifier le code]

  • Pathways to Perfection, Deseret Book, 1973
  • In Search of the Christmas Spirit, Deseret Book, 1977
  • Be Your Best Self, Deseret Book, 1979
  • Conferences Classics, vol. 1, Deseret Book, 1981
  • Honor Thy Mother, Deseret Book, 1981
  • Conferences Classics, vol. 2, Deseret Book, 1983
  • Conferences Classics, vol. 3, Deseret Book, 1984
  • Favorite Quotations from the Collection of Thomas S. Monson, Deseret Book, 1985
  • Live the Good Life, 1988
  • The Church in a Changing World, Brigham Young University, 1989
  • The Search for Jesus: A Christmas Message, Deseret Book, 1992
  • Inspiring Experiences That Build Faith, Deseret Book, 1994
  • Faith Rewarded: A Personal Account of Prophetic Promises to the East German Saints, Deseret Book, 1996
  • An invitation to Exaltation, Deseret Book, 1997
  • Meeting your Goliath, Deseret Book, 1997
  • A Christmas Dress For Ellen, Deseret Book, 1998

Citations[modifier | modifier le code]

« Ne priez pas pour avoir des tâches à la hauteur de vos capacités, mais priez pour avoir la capacité d'être à la hauteur de vos tâches. Ensuite, l'accomplissement de vos tâches ne sera pas un miracle mais vous serez le miracle. »

— Thomas S. Monson, Le Liahona, novembre 2007, p. 120

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de Thomas Monson, président de l’Eglise mormone », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :