The Boo Radleys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Boo Radleys
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock alternatif, Britpop, shoegazing
Années actives 1988-1999
Labels Action Records, Creation Records, Rough Trade Records, Columbia Records
Site officiel www.booradleys.co.uk
Composition du groupe
Anciens membres Sice Rowbottom
Martin Carr
Timothy Brown
Steve Hewitt
Rob Cieka

The Boo Radleys est un groupe de shoegazing et Britpop britannique, originaire de Wallasey, Merseyside. Formé en 1988, le groupe tire son nom du groupe du personnage de Boo Radley dans le roman To Kill a Mockingbird d'Harper Lee. Les membres fondateurs sont Martin Carr (guitare/chant), Sice (guitare/chant), Steve Brown (basse) et Steve Hewitt, plus tard devenu batteur de Placebo, ce dernier est remplacé en 1990 par Rob Cieka après l'enregistrement du premier album Ichabod and I (Action Record, 1990). En 1992, The Boo Radleys sortent leur second album sur Creation Records, Everything's Alright Forever, suivi en 1993 de Giant Steps.

En 1995 sort le très pop Wake Up Boo! qui consacre les Boo Radleys comme une référence du son indie des années 1990. Ils se séparent en 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les membres fondateurs sont Martin Carr (guitare/chant), Sice (guitare/chant), Steve Brown (basse) et Steve Hewitt, plus tard devenu batteur de Placebo. En 1990, leur premier album, Ichabod and I, est publié sur un petit label indépendant local, Action Records. Même s'il n'a pas eu le succès commercial escompté, il attire l'intérêt de Rough Trade Records, avec qui ils signent. À cette période, Hewitt est remplacé à la batterie par Rob Cieka[1]. Il jouera avec Placebo jusqu'en 2007. Presque immédiatement après la sortie de l'EP Every Heaven en 1991, Rough Trade se dissout et les Boo Radleys signeront avec Creation Records d'Alan McGee. Leur première sorite chez Creation s'intitule Everything's Alright Forever en 1992, et Giant Steps (1993) suit, et leur fournit popularité internationale et reconnaissance de leur pairs. Giant Steps est noté 9 sur 10 par le magazine britannique NME[2]. Giant Steps se place second après l'album Debut de Björk sur la liste établie par NME en 1993. Le magazine Select déclare Giant Steps leur album de l'année 1993[3].

Malgré la popularisation et les bonnes critiques, les Boo Radleys reste encore très méconnus pendant la période du phénomène Britpop en 1995. Au final, ils réussissent à percer grâce au single Wake Up Boo! au printemps la même année[4]. Il atteint la neuvième place du Top 10 de l'UK Singles Chart. Le single reste pendant deux mois dans les classements, le mieux que puisse faire le groupe pendant son existence ; plus tard, le 26 octobre 2009, la British Forces Radio lance son studio annexe en Afghanistan où la chanson est classé première[5].

En 1996, les Boo Radleys publient leur cinquième album, C'mon Kids[6]. L’année 1996 marque le tournant vers le retour à un son plus brut et proche des origines, très bien résumé sur l'album C'mon Kids. Le dernier album studio des Boo, Kingsize sort en 1998 et marque la fin d'une époque. Martin Carr évoluera, depuis, en solo sous le pseudonyme de Brave Captain (électro/expérimental) (2008) le projet Brave Captain semble abandonné et il sort un album plus pop sous le nom de Martin Carr. Sice après avoir abandonné la musique pour ouvrir une librairie a repris du service et officie désormais au chant et à la guitare avec le groupe Paperlung.

Les Boo Radleys se séparent en début 1999[7]. Brown bpâtira un studio d'enregistrement avant d'étudier à la John Moores University pour devenir enseignant[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Learning to Walk
  • 2005 : Find the Way Out
  • 2007 : The Best of the Boo Radleys

EP et singles[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Kaleidoscope EP
  • 1991 : Every Heaven EP
  • 1991 : Boo Up! EP
  • 1992 : Adrenalin EP
  • 1992 : Boo! Forever EP
  • 1992 : Lazarus
  • 1993 : I Hang Suspended
  • 1993 : Wish I Was Skinny
  • 1993 : Barney (…And Me)
  • 1994 : Lazarus (reparution)
  • 1995 : Wake Up Boo!
  • 1995 : Find The Answer Within
  • 1995 : It's Lulu
  • 1995 : From the Bench at Belvedere
  • 1995 : What's In The Box (See Whatcha Got)
  • 1996 : C'mon Kids
  • 1997 : Ride the Tiger
  • 1998 : Free Huey
  • 1999 : Kingsize (annulé)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Martin C. Strong, The Great Rock Discography, Édimbourg, Mojo Books, , 106–107 p. (ISBN 1-84195-017-3).
  2. (en) Paul Moody, « The Next Big Thing », NME, Boo Radleys Official (consulté le 11 mai 2012).
  3. (en) Stuart Maconie, « Album of the Year », Select Magazine, Boo Radleys Official, (consulté le 11 mai 2012).
  4. (en) « Retrochart for March 1995 », everyHit.com (consulté le 4 mai 2012).
  5. (en) « Live From Afghanistan », www.bfbs-radio.com (consulté le 14 mars 2010).
  6. (en) « interview with Sice (ex. Boo Radleys, now PAPERLUNG) », Eardrums Music, (consulté le 12 mai 2012).
  7. (en) Julie Bosman, « A Classic Turns 50, and Parties Are Planned », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  8. (en) « Where Are They Now? », Bauer Media Group, no 210,‎ , p. 42

Liens externes[modifier | modifier le code]