Théorie du sang pur en Corée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La théorie du sang pur en Corée ou l'hypothèse du pur sang en Corée se réfère à l'idée que les Coréens sont les plus proches de la race pure[1] d'un ancêtre unique[2].

L'idéologie de la race pure a pris racine au début du XXe siècle[2], lorsque les Japonais[2] annexèrent la Corée et lancèrent une campagne influencée par le nazisme pour les convaincre qu'ils étaient de la même souche de race pure que les Japonais eux-mêmes[1],[2]. Après l'indépendance dans les années 1940, ni la Corée du Nord ni la Corée du Sud n'ont contesté que l'homogénéité ethnique du peuple coréen reposât sur une lignée directe des Grands-Han, considérés comme une race divine[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

[3]

  1. a b et c B.R.Myers. The Cleanest Race: How North Koreans See Themselves and Why It Matters. Melville House, January 2010, (ISBN 1933633913)
  2. a b c et d North Korea's official propaganda promotes idea of racial purity and moral superiority, UC Berkeley News, 19 February 2010
  3. Michael Donald Kirby, Sonja Biserko et Marzuki Darusman, « Report of the detailed findings of the commission of inquiry on human rights in the Democratic People’s Republic of Korea - A/HRC/25/CRP.1 », Conseil des droits de l'homme des Nations unies,‎ (lire en ligne[archive du ])

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]