Théorème de Budan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les mathématiques
Cet article est une ébauche concernant les mathématiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le théorème de Budan (en) s'énonce ainsi :

Étant donnée une équation polynomiale p(x) = 0 de degré m, si on substitue à x, x+a et x+b, pour deux nombres a et b (a < b) et si, après chaque substitution, on compte les variations de signe que présente la suite des coefficients de p(x+a) et p(x+b), alors le nombre des racines de p(x) = 0 comprises entre a et b ne surpasse jamais celui des variations perdues de p(x+a) à p(x+b), et, quand il est moindre, la différence est toujours un nombre pair. 

Ce théorème date de 1807 [1],[2] et est à l'origine de la méthode de Budan-Fourier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Théorème de Descartes (algèbre)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alkiviadis G. Akritas, « On the Budan–Fourier Controversy », ACM-SIGSAM Bulletin, vol. 15, no 1,‎ , p. 8–10 (lire en ligne)
  2. (en) Alkiviadis G. Akritas, « Reflections on a Pair of Theorems by Budan and Fourier », Mathematics Magazine, vol. 55, no 5,‎ , p. 292–298 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Budan-Fourier method