Tenryū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tenryū (homonymie).

Tenryū
天龍村
Tenryū
Hôtel de ville de Tenryū
Drapeau de Tenryū
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Nagano
Code postal 〒399-1201
Démographie
Population 1 417 hab. ()
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 16′ 34″ nord, 137° 51′ 14″ est
Superficie 10 944 ha = 109,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Nagano

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Nagano
City locator 15.svg
Tenryū

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 15.svg
Tenryū

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 15.svg
Tenryū
Liens
Site web Tenryū

Le village de Tenryū (天龍村, Tenryū-mura?) est un village du district de Shimoina, dans la préfecture de Nagano au Japon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Tenryū est une commune rurale située dans le sud de la préfecture de Nagano. Il s'étend sur environ 13 km du nord au sud et 16 km d'ouest en est.

Le fleuve Tenryū traverse Tenryū du nord au sud.

Chaque année, au printemps, le village de Tenryū est la première municipalité de la préfecture de Nagano à accueillir la floraison des cerisiers[1].

90 % de la superficie du village sont recouverts de forêts[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Au , la population de Tenryū s'élevait à 1 417 habitants[2] répartis sur une superficie de 109,44 km2[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village porte le nom du fleuve Tenryū qui le traverse du nord au sud. L'exploitation de ce fleuve, pour produire de l'énergie hydroélectrique, a contribué à l'essor économique du village, notammant au début des années 1950 avec la fin de la construction du barrage d'Hiraoka (Tenryū comptait alors 8 337 habitants)[3].

Le nom du village (littéralement « dragon céleste ») fait aussi allusion à la forme du fleuve Tenryū qui serpente à travers le village comme un dragon en route vers le paradis[4].

Municipalités voisines[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tenryū
(*préfecture d'Aichi, **préfecture de Shizuoka)
Anan Anan / Yasuoka / Iida Iida
Urugi Tenryū (*préfecture d'Aichi, **préfecture de Shizuoka) Iida / Hamamatsu**
Toyone* Toyone* Hamamatsu**

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat du village de Tenryū est du type tempéré. La température annuelle moyenne est d'environ 13 °C et les précipitations annuelles sont de 2 000 mm[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village de Tenryū repose sur l'agriculture et l'exploitation forestière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , les villages de Hiraoka et Kamihara, fondés en 1876, au cours de la mise en place du nouveau système d'administration des municipalités élaboré par le gouvernement de Meiji, sont fusionnés pour former le village de Tenryū dans la préfecture de Nagano[3].

Culture[modifier | modifier le code]

Shimotsuki kagura[modifier | modifier le code]

Sakabe matsuri au Suwa-jinja.

Chaque année, à Tenryū, le , se tient le festival d'hiver du sanctuaire Suwa. Ce festival, qui débute en fin de soirée et dure toute la nuit, a été établi en 1428[5].

Tout au long de la nuit, des danses rituelles sont pratiquées afin de remercier les divinités du shintō, religion autochtone, pour les récoltes de l'année passée et une bonne santé pour l'année qui débute.

L'ensemble de ces danses, nommé Shimotsuki kagura, est classé bien culturel folklorique immatériel national depuis 1978[5].

Shiokaigiōji[modifier | modifier le code]

Chaque année, à Tenryū, au mois d'avril, se tient le festival de printemps du sanctuaire Ikedai situé à Ōkōchi, dans le sud-ouest du village. Au cours de ce festival, un rituel appelé Shiokaigiōji est pratiqué dans le but de mobiliser les dieux shintō chargés de protéger les champs cultivés contre les oiseaux et de préserver le village contre les sangliers et les cerfs[6].

Cette manifestation traditionnelle est inscrite sur la liste officielle des biens culturels folkloriques immatériels du Japon depuis 1984[7].

Kake odori[modifier | modifier le code]

Chaque année, dans le village de Tenryū, à l'occasion d'O-Bon, célébrations estivales honorant les esprits des ancêtres, les villageois du hameau d'Ōkōchi pratiquent une danse appelée Kake odori et dont la tradition remonte au XVIe siècle[8].

À la nuit tombée, des torches sont allumées et, en plusieurs points du village, des villageois se mettent à danser au son des wadaiko et des yokobue pour solliciter la bienveillance des dieux du ciel sur les récoltes à venir.

La danse traditionnelle, Kake odori, est inscrite sur la liste officielle des biens culturels folkloriques immatériels du Japon depuis 1999[8].

Symboles municipaux[modifier | modifier le code]

L'arbre symbole de la municipalité de Tenryū est le palmier du genre Trachycarpus, sa fleur symbole le lis doré du Japon et son oiseau symbole le Rolle oriental[9].

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) 天龍村役場, « 天龍村ってこんな村 » [« Le village de Tenryū »], sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).
  2. (ja) 天龍村役場, « 天龍村 », sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).
  3. a, b, c et d (ja) 天龍村役場, « 天龍村の位置 » [« Situation du village de Tenryū »], sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).
  4. (ja) 天龍村役場, « 村名の由来 » [« Origine du nom du village de Tenryū »], sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).
  5. a et b (ja) 天龍村役場, « 坂部の冬祭り » [« Festival d'hiver du quartier de Sakabe »], sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).
  6. (ja) 天龍村役場, « 大河内シカオイ行事 » [« Ōkōchi no Shiokaigiōji »], sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).
  7. (ja) *(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Nishina Shinmei Shrine » (voir la liste des auteurs)., « 下伊那大河内のシカオイ行事 », sur www.bunka.go.jp (consulté le 10 mars 2016).
  8. a et b (ja) The Hachijuni Culture Foundation, « 下伊那の掛け踊り », sur www.82bunka.or.jp (consulté le 10 mars 2016).
  9. (ja) 天龍村役場, « 村章・村花・村木・村鳥 » [« Symboles municipaux »], sur www.vill-tenryu.jp (consulté le 10 mars 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]