Tenor Saw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le reggae image illustrant un chanteur image illustrant jamaïcain
Cet article est une ébauche concernant le reggae et un chanteur jamaïcain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Tenor Saw
Nom de naissance Clive Bright
Naissance
Kingston
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Décès
Houston, Texas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Ragga
Années actives 19841988
Labels Techniques Records
Sprint Records
VP Records

Tenor Saw, de son vrai nom Clive Bright, ( à Kingston – août 1988 à Houston, Texas) est un singjay jamaïcain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tenor Saw passe son enfance dans la paroisse de Saint Andrew. Roll Call, son premier single, paraît sur le label Powerhouse du producteur George Phang (en)[1]. Il se fait connaître en 1985 grâce au single Ring the Alarm, basé sur le riddim Stalag 17[2],[3]. Le disque est édité par le label Techniques Records de Winston Riley[4],[5]. Son premier album, Fever, est produit par Sugar Minott[1].

Tenor Saw décède, à l'âge de 22 ans, dans des circonstances non élucidées. On a retrouvé son corps en décomposition dans des buissons le long d'une route à Houston en août 1988. Plusieurs hypothèses ont été avancées : la première est qu'il aurait été tué par balle et la deuxième, qu'il aurait été victime d'un chauffard qui se serait enfui. Mais son mentor, Sugar Minott, a déclaré qu'il serait décédé d'une pneumonie[6].

L'album Wake the Town est édité après sa mort[2],[3].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Tenor Saw contribue à l'émergence du genre ragga durant les années 1980[2]. Il influence d'autres chanteurs jamaïcains comme Junior Reid et Frankie Paul[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Fever (Sprint Records)
  • 1992 : Wake the Town (VP Records)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Sacha Walters, « Tenor Saw still on dancehall's roll call », Jamaica Gleaner (en),‎
  2. a, b et c David Vlado Moskowitz, p. 289
  3. a et b (en) Steve Huey, « Biographie de Tenor Saw », Allmusic
  4. (en) Mel Cooke, « Winston Riley remembered for standout production », Jamaica Gleaner (en),‎
  5. (en) Howard Campbell, « Unsung: Tenor Saw still ringing on », The Jamaica Observer (en),‎
  6. (en) « Tenor Saw still on dancehall's roll call », Jamaica Gleaner (consulté le 22 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]